PARTAGER

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas dans la discrétion et le secret que le BCIJ, le FBI marocain a mis fin aux activités dans la ville d’Oujda, d’un groupe de personnes bien entraînées et prêt à passer à l’action au nom de « Daech » qui semble avoir fait de la région de l’oriental, son fief et un pôle majeur de recrutement d’activistes derrière sa bannière.

Pour la petit histoire, cette arrestation d’une dizaine de suspects s’est déroulée sous les regards des habitants qui ont clamé le nom du roi et au son des « yous yous ». Un vrai changement d’habitude mais pas de décor puisque les recrues du groupe terroriste ont manifestement opté pour l’infiltration de quartiers populaires pour se mêler à la population et éviter ainsi les soupçons.

Ce nouveau coup de filet jette la lumière, en attendant les résultats de l’enquête, sur la nouvelle stratégie de pénétration adoptée par l’état-major de « l’État Islamique » qui veut faire du royaume sa tête de pont en Afrique du Nord après avoir échoué à y établir un califat dont il rêve depuis toujours, mais sans succès en raison de l’efficacité de la lutte anti-terroriste menée par les services marocaines dont les prises sont devnues quasi quotidiennes en toute période de l’année.

Commentaires