PARTAGER

Encore trois mois avant la tenue des prochaines élections législatives et les détournements de candidats prometteurs entre les partis qui se livrent à une chasse effrénée aux profils potentiellement vainqueurs en allant puiser chez le voisin. Alors que la formation du PAM se plait à annoncer qu’un grand nombre de futurs candidats islamistes et estampillés PJD ont rejoint ses rangs dans la perspective de la future bataille du 7 octobre prochain, voilà que celle de l’USFP a sorti à son tour l’artillerie lourde, pour fustiger le PPS qu’elle accuse avoir incité des candidats socialistes à rejoindre ses rangs, les rassurant d’avoir de meilleures chances s’ils quittaient le premier secrétaire de l’USFP , Driss Lachgar à l’origine de hémorragie interne de sa formation et de sa perte de vitesse.

Les transhumances des candidats avant le choix par les partis de leurs favoris pour le scrutin donne lieu parfois à des marchandages de bazaristes et à des comportements que la loi et l’éthique réprouvent, alors que les disciplines au sein des partis n’existent que sur le papier, allant jusqu’à pousser de nouveaux arrivants en politique à jeter l’éponge, ecoeurés par de telles pratiques, qui ont malheureusement largement libre cours sous nos cieux.

Commentaires