PARTAGER

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a décrété jeudi « un deuil national de huit (08) jours sur l’ensemble du territoire national, à compter de vendredi 25 décembre 2015, à la suite du décès du moudjahid Hocine Ait Ahmed, l’un des dirigeants de la Révolution du 1er novembre 1954″, indique un communiqué de la Présidence de la République Algérienne. 

Un des chefs historiques incontestés de la Révolution de Novembre et militant aussi farouche qu’infatigable de la démocratie, Hocine Aït Ahmed s’est éteint hier à Lausanne (Suisse) à l’âge de 89 ans. Son destin se confondant avec celui du pays, l’immense leader politique qu’il a été  s’en va sans avoir vu se réaliser l’idéal de l’Etat de droit et des libertés pour lequel il a voué près de 70 ans de sa vie.

Commentaires