DEUX NUITS FOLLES A CASABLANCA POUR FÊTER LE SACRE DU WYDAD

DEUX NUITS FOLLES A CASABLANCA POUR FÊTER LE SACRE DU WYDAD

1183
0
PARTAGER

Tout a été mis en oeuvre pour que les habitants de Casablanca
n’oublient pas que le club de football du Wydad a remporté le titre
de champion cette saison à la manière des pays d’Amérique du Sud, un
modèle dans ce type de fêtes.

La capitale économique a vécu dès samedi soir au rythme des
rassemblements dans tous les quartiers avec une animation musicale et
des cris de victoire entendus jusqu’au petit matin grâce à des sonos
poussées à leur limite. C’est à croire que toute la ville blanche a
été repeinte en rouge, couleur du club, avec un nombre impressionnant
de banderoles et de drapeaux flottant au vent auxquels sans parler les
cortèges assourdissants de klaxons à travers les artères de la cité.
Mais le meilleur est à venir la soirée du dimanche après le dernier
match du club et le programme de festivités grandioses qu’il a prévu
d’organiser pour ces dizaines de milliers de supporteurs au stade
Mohammed V, c’est alors que démarrera la nuit la plus folle qui se
poursuivre une nouvelle fois jusqu’à l’aube, sans pitié pour ceux
appelés à travailler le lundi matin.

A titre préventif, la ville a été quadrillée par les forces de l’ordre
placées en état d’alerte pour ce qui s’annonce pour eux comme la nuit
la plus longue et la plus risquée après celle du nouvel an.

Commentaires