Diamond League: Meeting Mohammed VI, une grande fête en perspective.

Diamond League: Meeting Mohammed VI, une grande fête en perspective.

715
0
PARTAGER
Comme j’avais l’habitude de faire il y a longtemps, j’ai pris la start list du meeting Mohammed VI d’athlétisme et commencé  à l’étudier.
Ce n’est pas sans grande émotion que je l’ai fait.
Avant, je faisais cela parce que j’avais tout intérêt à bien comprendre les choses et à échafauder les meilleures stratégies possibles pour les athlètes que j’engageais dans telle ou telle compétition.
C’est toujours intéressant à voir une start list avec les noms des athlètes, ceux que l’on connaît et ceux que l’on connait moins et dont il faut aller chercher les palmarès et les performances sur les tablettes de l’iaaf.
Je peux vous assurer que j’ai été envahi par un sentiment de fierté à voir le meeting de Rabat, porter aujourd’hui le label Diamond League, avec autant de noms prestigieux de l’athlétisme mondial inscrits sur cette liste, sur mon écran.
J’imagine la bousculade au portillon.
J’imagine les managers faisant pression sur les organisateurs pour placer tel ou tel athlète.
 j’imagine les centaines de mail échangés, les centaines de coup de fil aussi. Ceux des européens de l’Est et de l’Asie très tôt le matin, ceux des américains très tard le soir, décalage horaire oblige.
Quand vous organisez un meeting d’un tel niveau, vous êtes en contact avec le monde entier et vous êtes sollicités de toute part.
Cela est difficile à gérer car on ne peut donner satisfaction à tout le monde, le nombre d’athlètes sur une épreuve est limité et surtout parce que  le nombre de représentants d’athlètes s’est multiplié.
Au début, nous étions une poignée seulement à exercer cette mission, oh combien complexe et capitale pour la carrière des sportifs. Aujourd’hui, ils sont trop nombreux les managers à mon goût.
Mais que nous apprend cette start list du meeting Mohammed VI?
D’abord, au plan du nombre pas moins de 190 athlètes représentant une quarantaine de pays seront bien là dimanche après midi à Rabat.
Toutes les grandes nations de l’athlétisme seront là, sauf la Russie pour les raisons que chacun connaît.
16 épreuves sont au programme. Le comité de la Diamond League veille justement à ce qu’il y ait un équilibre entre l’ensemble des 14 meetings faisant partie de cette ligue prestigieuse, garantissant par la même un spectacle aussi riche que varié.
Nombreux parmi nous ceux qui se plaignait à juste titre d’ailleurs, du manque de grands spectacles sportifs dont on peut jouir en famille en toute tranquillité et quiétude.
Eh bien en voilà un bien grand avec certitude.
Le spectacle sera relevé par la qualité du plateau tout simplement de rêve certes, mais aussi par un complexe sportif Prince Moulay Abdallah remis au goût du jour.
Retapée à neuf, le complexe met au service des athlètes l’une des meilleures pistes au monde. Elle vient d’être certifiée catégorie 1, c’est à dire qu’elle est du même niveau que celle qui a accueilli les championnats du monde de Beijing l’an passé, ou celle qui dans trois mois va accueillir les jeux olympiques.
Cerise sur le gâteau, c’est une entreprise marocaine qui l’a réalisé.
De quoi être bien fier.
C’est dire que nous n’avons plus aucun complexe à affirmer que nous offrons aux athlètes qui auront la chance de se produire à Rabat, les meilleures conditions possibles en équipement et  en qualité d’organisation.
Si le meeting Mohammed VI est aujourd’hui dans la Diamond League ce n’est pas un cadeau qu’on fait au Maroc, c’est le résultat d’un travail de longue haleine et d’un cheminement qui a assuré l’iaaf du concours de toutes les conditions de réussite.
Sans plus tarder pour vous donner un avant goût de ce que va être le meeting, en voici les épreuves obligatoires:

Pour les Hommes nous avons: 200m, 400m, 800m, 3000m steeple, 110m haies, saut en hauteur, saut en longueur, lancer du disque
Pour les Dames on aura 100m, 800m, 5000m, 400m haies, saut à la perche, triple saut, lancer du poids, lancer du javelot.
Comme épreuves optionnelles, le Maroc a choisi Pour les Hommes: 1500m, 3000m et pour les Dames: 3000m steeple.
Reste maintenant à ce que le public réponde massivement et vienne jouir de cet effort et de cette qualité.
Il faut y être aux environs de 15h si vous voulez aussi suivre les épreuves nationales et encourager les jeunes pousses de notre Athletisme, sinon n’arrivez pas plus tard que 16h. Vous raterez alors l’une des plus belles épreuves du meeting, le poids féminin avec la multiple championne du monde au gabarit impressionnant Valerie Adams qui nous vient de Nouvelles Zeelande et qui mérite bien nos applaudissements. Elle nous les rendra en performance.
Ce dont je suis certain pour ma part est que les absents auront bien tord.
Mais cela est une autre paire de manches.

Par Aziz Daouda

Commentaires