DIMANCHE SERA CHAUD A CASABLANCA : PREMIÈRE GRANDE MARCHE SYNDICALE...

DIMANCHE SERA CHAUD A CASABLANCA : PREMIÈRE GRANDE MARCHE SYNDICALE CONTRE BENKIRANE

555
0
PARTAGER

 

Seul l’Union Générale des Travailleurs du Maroc, l’UGTM, le bras syndical du parti de l’Istiqlal ne sera pas de la partie, les organisateurs l’évitant en raison d’un différend qui les oppose au leader de cette formation et dirigeant également de son syndicat. Mais ce dernier et bien que n’étant pas invité, a demandé à ses militants de se joindre à la manifestation.

On peut donc parier qu’il y aura foule des grands jours et un nombre record de participants sur le trajet emprunté par le cortège et un déploiement impressionnant de forces de l’ordre pour éviter tout débordement. La crainte est surtout de voir les manifestants scander des slogans très violents et vengeurs contre le premier ministre et son équipe, mais surtout lui.

Dans cette perspective, il a demandé au ministre de l’intérieur d’intercéder auprès des leaders syndicaux pour qu’ils demandent à leurs adhérents de s’en tenir à des slogans qui ne portent pas atteinte à la personne du premier ministre.

Cette manifestation de dimanche prochain se veut également une démonstration de force des trois syndicats après qu’ils aient fixé un ultimatum au chef du gouvernement lui demandant de reprendre le dialogue social dont il s’est soustrait pour différents prétextes.

Finalement, il aura accédé à leur demande en leur fixant rendez-vous pour ce mois d’avril mais sans parvenir à leur  faire annuler la manifestation. Leur détermination ne s’arrête pas là puisqu’ils laissent l’épée de Damoclès, planer sur la tête du gouvernement, à savoir la grève générale en cas de poursuite du blocage et de non satisfaction de leurs revendications qui visent en premier lieu l’amélioration des salaires des travailleurs après les coups portées au pouvoir d’achat suite aux dernières augmentations. Le premier ministre se résoudra-t-il après cette marche à ouvrir les canaux du dialogue ou à continuer à faire la sourde oreille. L’étau syndical se resserre pour la première fois contre le chef du gouvernement, Monsieur Abdelilah Benkirane.

Jalil Nouri

Actu-maroc.com

 

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

Actu-maroc.com ____________________________

Commentaires