Discours intégral du Roi Mohammed VI devant le 3ème Sommet du Forum...

Discours intégral du Roi Mohammed VI devant le 3ème Sommet du Forum Inde-Afrique

1039
0
PARTAGER

Voici le texte intégral du discours prononcé par le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, devant le 3ème Sommet du Forum Inde-Afrique qui a ouvert ses travaux jeudi à New Delhi :

Discours intégral du Roi Mohammed VI devant le 3ème Sommet du Forum Inde-Afrique
« Louange à Dieu

Prière et salut sur le Prophète, Sa Famille et Ses Compagnons.

Excellence Monsieur le Premier Ministre de la République de l’Inde

Excellences,

Mesdames, Messieurs,

Il M’est agréable d’exprimer tout d’abord ma profonde joie de participer aux travaux du 3ème Sommet du Forum Inde-Afrique, ici à New Delhi, en Inde, pays ami et l’un des partenaires majeurs du Maroc.

Cette occasion évoque pour moi le souvenir, plein d’émotion et de fierté, de ma première visite en Inde en 1983, à la tête de la délégation du Maroc à la conférence des non-alignés, et aussi celui de ma première visite officielle en 2001.

Je garde à l’esprit la qualité des relations privilégiées qui unissent nos deux pays, depuis le règne de Notre vénéré grand-père, Sa Majesté le Roi Mohammed V que Dieu ait son âme et le grand leader Jawaharlal Nehru. Je songe également à leur combat pour la libération et l’indépendance des Etats africains.

Nous tenons aussi à exprimer l’admiration que nous inspire l’expérience menée par l’Inde pour mettre au point un modèle de développement pionnier, qui lui a permis de se hisser au rang des puissances émergentes.

Cette évolution la conforte dans son ambition légitime de jouer un rôle fondamental dans les organes des Nations Unies, chargés du maintien de la paix et de la sécurité internationales.

Ce qui qualifie l’Inde pour occuper une telle position, c’est cette particularité qui caractérise sa politique étrangère. Elle se distingue en l’occurrence par la pondération, la responsabilité et le respect de la légalité internationale et de l’intégrité territoriale des Etats, ainsi que la défense des intérêts et des justes causes des pays en développement.

Nous exprimons notre considération pour la position constructive de la République de l’Inde concernant l’affaire du Sahara marocain, et pour son soutien au processus onusien dédié au règlement de ce conflit artificiel. En même temps que nous déplorons le fait que certains pays ont été incapables d’évoluer, étant donné qu’ils continuent à ressasser des discours et des thèses dépassés et vieux de plus de 40 ans.

Excellences,

Le 3ème Forum Inde-Afrique offre une occasion propice pour dresser le bilan de la coopération entre les pays du Sud, qui est le socle du partenariat afro-indien.

Nous le voulons comme espace d’implantation d’un modèle de coopération sud-sud efficace, solidaire et pluridimensionnel, fondé sur l’exploitation judicieuse et optimale des potentialités et des richesses que recèlent nos pays.

Il est donc impératif que cette coopération s’affranchisse de l’héritage du passé, et qu’elle soit dédiée au service des intérêts stratégiques de nos pays.

La coopération sud sud que Nous appelons de nos vœux n’est pas un simple slogan ou un luxe politique superfétatoire. C’est plutôt une nécessité impérieuse, imposée par l’acuité et l’ampleur des défis qui se posent à nos pays. De fait, il est impossible de compter sur les formes traditionnelles de coopération, qui sont désormais incapables de répondre aux besoins croissants de nos peuples.

C’est pourquoi le Maroc s’attache, tant au niveau bilatéral que dans le cadre de la coopération trilatérale, à mettre en place des projets concrets, dans les secteurs productifs, stimulants pour la croissance et la création d’emplois, et impactant directement la vie des citoyens.

Cette réalité trouve son illustration dans l’évolution et la diversification des partenariats qui unissent le Maroc à un certain nombre d’Etats africains et qui portent sur le développement humain et divers domaines sociaux, économiques et religieux.

C’est ainsi que le Maroc est devenu le premier investisseur africain en Afrique de l’Ouest et le deuxième à l’échelle du continent.


Mesdames, Messieurs,

L’Afrique a adhéré à un ensemble de Forums de coopération bilatérale et continentale, qui restent, somme toute, bénéfiques en dépit des situations d’interférence et d’asymétrie que l’on peut porter au passif de certains d’entre eux, et qui entraînent souvent un faible niveau d’efficacité et d’engagement.

Aujourd’hui, l’Afrique mérite des partenariats de coopération équitables, plus qu’elle n’a besoin de relations déséquilibrées assorties d’un soutien conditionnel.

Ainsi que je l’ai affirmé dans mon discours à Abidjan, l’Afrique a moins besoin d’assistance que de partenariats mutuellement bénéfiques et de projets dédiés au développement humain et social.

Nous avons déjà demandé à l’Afrique de faire confiance à l’Afrique. Aujourd’hui, de cette tribune, Nous invitons les pays du Sud à témoigner leur confiance aux pays du Sud et à investir leurs richesses et leurs potentialités pour servir le progrès partagé de leurs peuples, en vue de rattraper les pays émergents.

L’avenir de nos peuples est notre responsabilité. Soit nous poursuivons la coopération et la solidarité entre nos pays, au mieux de leurs intérêts, soit nous manquerons une fois de plus notre rendez-vous avec l’Histoire et nous précipiterons nos peuples dans l’Inconnu.

A cet égard, je tiens à exprimer ma considération pour l’Inde et son premier ministre, qui veille à ce que ce forum soit différent des Forums précédents, tant par ses objectifs et ses orientations que par la nature de ses recommandations et de leur suivi.

En effet, Son Excellence s’est attaché à réunir les conditions nécessaires pour le succès de ce forum en le mettant en capacité de s’affirmer comme modèle efficient de coopération entre nos pays.

Le Maroc est disposé à adhérer avec l’Inde à des initiatives communes s’inscrivant dans le cadre de ce forum et touchant les domaines prioritaires pour nos peuples et dans lesquels nos deux pays ont engrangé de grandes expériences et d’importantes expertises.

Cela se fera à l’image du partenariat fructueux qui lie nos deux pays dans le domaine du phosphate et de ses dérivés, et que nous nous attachons à élargir pour qu’il couvre les programmes de sécurité alimentaire, et à mettre à la disposition de certains pays africains.

Nous tenons également à ouvrir des perspectives plus larges devant la coopération entre les deux pays, notamment dans les domaines de l’agriculture, de l’industrie pharmaceutique, de la recherche scientifique et technologique et de la formation des cadres. Nous sommes également soucieux de mettre cette coopération au service des peuples africains.

Excellence Monsieur le Premier Ministre,

Excellences,

La sécurité et la stabilité sont les piliers du développement. Sans elles, nos pays ne pourront pas améliorer leur situation sociale et mener à bonne fin leurs initiatives de développement.

Vu la forte corrélation entre les défis de développement et les menaces terroristes sans précédent, les Etats membres de ce Forum devraient adopter une approche intégrée axée sur la mise en place d’une coopération étroite avec l’Inde.

Le Maroc est toujours disposé à créer un groupe de travail commun pour assurer la coordination et l’échange des informations dans ce domaine.

Nous sommes persuadé que le partenariat afro-indien prometteur est capable de se développer grâce à la complémentarité des ressources et des potentialités dont il dispose, et de réaliser ses objectifs, au mieux de l’intérêt de nos peuples.

Wassalamou alaikoum warahmatoullahi wabarakatouh

Commentaires