Dix sept cas cliniques isolés d’une maladie d’allure non contagieuse constatés chez...

Dix sept cas cliniques isolés d’une maladie d’allure non contagieuse constatés chez des chevaux: la situation s’est stabilisée

329
0
PARTAGER

Les analyses de laboratoires effectuées aussi bien au niveau des laboratoires vétérinaires nationaux que du laboratoire international de référence de l’OIE en Italie ont permis de confirmer la présence de la Fièvre du Nil Occidental chez les chevaux malades.

Dès la constatation de la maladie, le Département de l’Agriculture a pris des mesures de mise en place d’un comité de vigilance pour suivre et évaluer la situation sanitaire nationale au regard de cette maladie.

D’autres mesures ont consisté également en la mise sous surveillance vétérinaire continue et suivi rapproché de l’état sanitaire des chevaux dans les exploitations atteintes par les services vétérinaires relevant de l’ONSSA.

Il a y eu une sensibilisation et des conseils qui ont été adressés aux éleveurs de chevaux sur les mesures de prévention à entreprendre afin d’éviter l’exposition des chevaux aux attaques des insectes vecteurs, outre une désinsectisation des exploitations touchées par la maladie.

D’autres mesures ont consisté en un renforcement de la surveillance épidémiologique de la maladie dans les provinces touchées et dans les zones prédisposées au risque d’apparition de cette maladie (présence de conditions climatiques favorables à la pullulation et la multiplication des insectes vecteurs de la maladie).

Il a été également procédé à une notification de la maladie aux autres départements ministériels concernés et une autre officielle de la maladie à l’Organisation Mondiale de la Santé animale.

Des foyers de cette même maladie sont apparus au Maroc en 1996 et en 2003, rappelle-t-on de même source.

Commentaires