Maison A la une Donald Trump : le Cow-boy et la tweetto-diplomatie !

Donald Trump : le Cow-boy et la tweetto-diplomatie !

532
0
PARTAGER
On connaissait depuis longtemps le côté  » Cow boys » de la diplomatie américaine et ses habitudes bellicistes et va-t-en guerre, mais là, depuis son arrivée à la Maison Blanche, Donald Trump est allé trop loin avec sa tweeto-diplomatie qui n’a franchement rien de diplomatique et qui menace clairement la stabilité et la paix dans le monde.
Il y a eu ainsi ce tweet très menaçant pour les pays qui voudraient soutenir le dossier du Maroc pour la coupe du monde 2026. Un mélange malsain de chantage et d’Inquisition que la FIFA n’a même pas eu le courage de sanctionner. En effet, s’il s’agissait d’un autre pays et d’un président autre que celui de la première puissance du monde l’instance de Zürich aurait sévi sans hésitation aucune!
Il y a eu également cette série de tweets contre la Corée du Nord et qui ont failli faire capoter la rencontre prévue le 12 juin prochain entre les présidents américain et nord-coréen ! Ne pouvant s’empêcher d’envoyer des tweets ridicules et complètement déplacés Donald Trump a pris le risque de faire avorter une désescalade qui demeurait impossible et improbable il n’y a pas si longtemps !
Il y a eu également ces tweets menaçants et provocateurs contre l’Iran que Trump voudrait sanctionner et punir lourdement alors que les Européens et la Russie demeurent attachés à l’accord sur le nucléaire iranien… Donald Trump est très en décalage avec son cavalier seul sur la scène internationale , mais comme par hasard il n’y a qu’avec Benyamin Netanyahou qu’il est en phase et sur la même longueur d’ondes ! Les observateurs qui comparaient Donald Trump à Marine Lepen se sont lourdement trompés car, en comparaison, la responsable du Front national a un discours politique très défendable et raisonnable…
Aujourd’hui, Trump n’en est pas à un tweet près mais on s’attend désormais au pire car le président américain a prouvé qu’il était très doué pour franchir chaque jour limites de l’indécence et du politiquement correct et les frontières du ridicule qui ne tuent point! « un monde qui produit trop de connaissances et très peu de sagesse, est un monde qui court à sa perte, comme le dit si bien Issac Azimov « ! Et Donald Trump est malheureusement le parfait symptôme de la perte du monde.
Par Hafid Fassi Fihri
Actu-maroc.com

Commentaires