Double explosion à Stockholm: un mort, une catastrophe évitée

Double explosion à Stockholm: un mort, une catastrophe évitée

344
0
PARTAGER

Les deux explosions survenues samedi après-midi, dont la seconde a vraisemblablement causé la mort du responsable, selon les médias, constituent « une tentative très inquiétante d’attaque terroriste dans un quartier animé du centre de Stockholm », déclarait le ministre suédois des Affaires étrangères Carl Bildt sur son Twitter.

L’attaque « a échoué, mais elle aurait pu être vraiment catastrophique », ajoutait-il, en référence à la foule qui se presse traditionnellement dans ce quartier et en particulier en cette période de Noël.

Au moment où M. Bildt publiait ses commentaires, vers minuit, la police n’avait pas encore qualifié les explosions de crime. La police criminelle n’avait toujours pas pu intervenir sur les lieux des explosions où officiaient encore les démineurs, selon l’agence suédoise TT.

Celle-ci a révélé dans la soirée avoir reçu un courriel en arabe et en suédois annonçant de prochaines « actions », sans les préciser.

« Nos actions vont parler d’elles-mêmes », annonçait, selon TT, le document adressé « à la Suède et au peuple suédois ». Le courriel a également été reçu par les services de renseignements Suédois (Säpo).

L’auteur, dont TT ne précise pas s’il s’identifie, explique dans son message s’être rendu au Moyen-Orient « non pas pour gagner de l’argent, mais pour le jihad ».

« Maintenant vos enfants, vos filles et vos soeurs vont mourir tout comme meurent nos frères, nos soeurs et nos enfants », prévient le texte.

Ces actions vont se poursuivre « tant que vous ne cesserez pas votre guerre contre l’islam, vos dégradations du prophète et votre soutien stupide au porc Vilks », ajoute le document en référence à la présence suédoise en Afghanistan et au caricaturiste suédois Lars Vilks, plusieurs fois menacé de mort pour avoir représenté en chien le prophète Mahomet.

Le texte se conclut par un appel au soulèvement des « moudjahidines » en Suède et en Europe: « Il est temps de riposter, n’attendez plus. Venez avec ce que vous avez, même si ce n’est qu’un couteau (…) Ne craignez personne, ne craignez pas la prison, ne craignez pas la mort ».

Vers 16h50 (15h50 GMT), soit environ dix minutes après que TT eut reçu ce message, une première explosion s’est produite dans une voiture stationnée à l’angle des rues Drottninggattan et Olof Palme. La police a précisé qu’il s’agissait d’une série d’explosions de bouteilles de gaz qui ont embrasé le véhicule.

Deux personnes légèrement blessées ont été hospitalisées à la suite de cette explosion, selon le porte-parole des services d’urgence SOS Alarme, Bengt Norberg.

Une seconde explosion « cette fois pas dans une voiture », s’est produite moins de deux minutes plus tard dans la rue Bryggargatan, à 200 mètres de la première, a-t-il ajouté.

La porte-parole de la police Peträ Sjölander a déclaré qu’une personne avait été retrouvée morte sur ce second site, sans donner plus de détails. Il n’a pas été précisé non plus si l’auteur du courriel d’avertissement était la personne tuée.

Mais selon la chaîne de télévision SVT, la personne tuée serait l’auteur des explosions et une sacoche remplie de clous a été retrouvée à proximité du cadavre.

D’après un témoins cité par le journal Dagens Nyheter, l’homme avait une large blessure au ventre « comme si quelque chose avait explosé ».

« Je ne peux pas confirmer que sa mort soit liée à l’explosion de la voiture mais je ne peux pas l’infirmer non plus », a dit à l’AFP Mme Sjölander.

La Suède maintient actuellement environ 500 soldats en Afghanistan, mais le mandat parlementaire de cette force s’arrête pour l’instant au 1er janvier 2011 et doit être renouvelé par le Parlement.

Commentaires