DOUBLE MEURTRE DE FRANÇAIS PRES DE MEKNÈS : CRIME TERRORISTE OU CRAPULEUX...

DOUBLE MEURTRE DE FRANÇAIS PRES DE MEKNÈS : CRIME TERRORISTE OU CRAPULEUX ?

1220
0
PARTAGER

 

L’affaire est grave au plus haut point, en raison de l’actualité, de la présence du roi dans la ville voisine de Fez mais surtout en raison du fait que les deux victimes sont des ressortissants français ce qui donne à ce drame des dimensions encore plus grandes à l’échelon international.

Le double meurtre s’est produit dans une ferme située dans la localité de Sebâa Ayoun, près de Meknes et qui a coûté la vie au propriétaire de la ferme , un octogénaire installé depuis longtemps au Maroc ainsi qu’à sa fille de 19 ans, tous deux sauvagement assassinés, égorgés à la manière des crimes commis par les terroristes du  » Daech » si l’on en croit les premiers témoignages recueillis sur place mais non confirmés.

L’opinion publique , il faut le rappeler, reste encore sous le choc d’un carnage qui a également coûté la vie à 7 personnes il y a quelques semaines dans une ferme à proximité de la ville de Kenitra dans la région du Gharb et dont le procès n’a pas encore eu lieu.

La donne est différente aujourd’hui avec ce double assassinat qui s’est produit ce lundi et qui agite aussi bien les milieux sécuritaires marocains que diplomatiques français, toujours traumatisés par l’exécution récemment de l’un de leurs ressortissants dans la région de Kabylie en Algérie.

Cet assassinat avait été justifié par un groupe de terroristes revendiquant l’assassinat en raison de la participation de la France dans la coalition internationale en guerre contre « l’état islamique » menée actuellement en Syrie et en Irak. S’agit-il d’un scénario identique qui s’est reproduit ?

En ce sens, il est à souligner que le Maroc a plusieurs fois été cité parmi les cibles potentielles visées par cette nébuleuse terroriste qui avait à plusieurs reprises invité ses sympathisants à commettre des meurtres au Maroc visant des étrangers et des personnalités officielles.

Il est à espérer que cet appel n’ait pas été entendu au Maroc, un pays qui a renforcé récemment son dispositif de sécurité en élevant son niveau d’alerte et qui multiplie quasi quotidiennement les démantèlement de cellules terroristes liées de près au sinistre « Daech ».

Le meurtre sauvage de ce français qui avait choisi de finir ses jours dans sa ferme d’une autre manière ainsi que sa fille, n’est assurément pas une bonne chose pour le tourisme qui souffre déjà d’un assèchement des réservations en raison justement des menaces terroristes.

Jalil Nouri

Actu-maroc.com  _____________________

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires