DRISS EL YAZAMI, FUTUR CHEF DE LA DIPLOMATIE

DRISS EL YAZAMI, FUTUR CHEF DE LA DIPLOMATIE

1120
0
PARTAGER

Depuis que l’information est parue dans la revue Monde Afrique éditée à Paris, tous les diplomates marocains cherchent à en savoir plus sur cette rumeur insistante qui les concerne, à savoir le départ prochain de l’actuel ministre des affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar et son remplacement éventuel par Driss El Yazami, l’actuel président du CNDH, le Conseil National des Droits de l’Homme et également président du CCME, le Conseil de la Communauté Marocaine à l’Etranger.

Ce dernier est crédité d’une bonne image à l’international et d’une crédibilité incontestable en matière de droits de l’homme à l’heure où le Maroc fait l’objet de rapports négatifs qui plombent sa défense du dossier du Sahara comme le montre la crise diplomatique actuelle avec la Suède, avancée comme raison du départ de Mezouar. Comme son prédécesseur l’islamiste Salaheddine el Othmani, ce dernier qui fait figure de novice en matière de relations internationales vu son profil de manager, s’est vu critiquer à maintes reprises pour la gestion de certains dossiers comme le laisser-aller dans les ambassades et les consulats qui lui a valu le rappel à l’ordre de la part du roi sans parler de son effacement et son faible rendement dans le dossier de l’intégrité territoriale. Au niveau des relations bilatérales du royaume, l’actuel chef de la diplomatie n’est pas non plus crédité de créativité et de résultats probants dans le renforcement des relations avec les alliés privilégiés du Maroc.

Par Jalil Nouri

Commentaires