DSK : De nouvelles zones d’ombre

DSK : De nouvelles zones d’ombre

196
0
PARTAGER

L’avocat William Taylor évoque dans un communiqué une enquête à paraître dans le magazine New York Review of Books qui soulève de «sérieuses questions» sur le comportement de responsables de l’hôtel Sofitel de Manhattan où Dominique Strauss-Kahn a été accusé d’avoir commis des crimes sexuels contre une femme de chambre.

«Nous ne pouvons désormais plus exclure que Dominique Strauss-Kahn ait été la cible d’une entreprise délibérée visant à le détruire politiquement», a estimé Me Taylor.

L’avocat appelle les responsables du Sofitel et du groupe hôtelier français Accor à «apporter des explications complètes» aux questions soulevées par l’article de la ‘New York Review of Books’.

Les poursuites pesant contre l’ancien patron du Fonds monétaire international (FMI) ont été abandonnées au pénal dans cette affaire, mais DSK reste poursuivi au civil par son accusatrice, Nafissatou Diallo. Il est depuis rentré en France où son nom a été cité dans une affaire de prostitution.

Interrogé sur l’affaire Diallo lors de son entretien à la télévision française le 18 septembre, Dominique Strauss-Kahn avait été interrogé sur la piste d’un complot visant à l’abattre, alors qu’il faisait figure de favori pour la présidentielle française de 2012.

«Un piège ? C’est possible. Un complot ? Nous verrons», avait-il lancé à propos de l’épisode du 14 mai. «Je voudrais bien savoir pourquoi on a choisi d’aider celle qui m’accusait et pas de collaborer avec moi», avait-il lancé.

 

 

 

 

AFP________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires