PARTAGER

Les forces de l’ordre pour faire face aux incidents
C’est un grand désordre et un grabuge anormal qui se sont emparés du trafic entre Rabat et Casablanca sur la ligne reliant par navette rapide Kenitra médina et Casa port en cette matinée du lundi 7 décembre .
Cette navette n’a plus depuis longtemps de navette que le nom car ses retards sont devenus presque quotidiens et sa ponctualité très peu respectée. Ce qui cause des désagréments certains aux voyageurs qui doivent être à l’heure à leur bureau à Casablanca , voire ceux et celles qui ont un avion à ne pas rater.
Ce lundi matin depuis six heures et demi du matin , aucun train n’a donné de signe de vie ce qui a provoqué un sentiment de colère et de raz-le bol chez des voyageurs exaspérés par cette situation qui n’est pas nouvelle puisqu’elle se répète pratiquement chaque semaine sans que des solutions durables et des réponses concrètes ne soient apportées par l’ONCF.
La colère des voyageurs s’ est très vite amplifiée et s’est transformée en mouvement de protestation puisque les voyageurs ont choisi de se masser sur les rails afin de bloquer les voies et empêcher ainsi toute locomotive de circuler.
La situation a très vite dégénéré, ce qui a poussé les responsables de la gare Rabat- Agdal à demander l’intervention des forces de l’ordre.
A dix heures du matin hier , aucun train n’avait encore circulé et cette gare était bombée d’éléments des forces auxiliaires.
On connaissait les perturbations du trafic ferroviaire et les retards à répétitions , mais là le ministère des transports est tenu d’intervenir énergiquement auprès de cette entreprise qui déraille régulièrement et qui a certainement raté énormément d’occasions de devenir moderne , performante et surtout respectueuse du bien être de ses clients qui subissent régulièrement des hausses des tarifs avec en plus une qualité à la baisse.
Pour terminer, lorsqu’un train a plus d’une heure de retard , et que les retards se font à grande vitesse de manière régulière, c’est que l’ONCF
a pris des années de retard en matière de gestion moderne et surtout de respect des normes de qualité.

Hafid Fassi Fihri

Commentaires