PARTAGER

Lors des récents événements du Hirak du Rif , on avait assisté à une véritable levée de boucliers de la part de présumées associations de défense des Droits de l’homme et accessoirement de la liberté d’expression dont principalement Amnesty International.
On avait même vu l’envoyé assez spécial de Human Rights Watch monter au créneau et se prendre pour un donneur de leçons,  très mauvais et très mal inspiré d’ailleurs !
Mais tout cela on connaît très bien car c’est du déjà vu car on connaît trop bien la leçon. .
Mais voilà,  lorsque le gouvernement espagnol a procédé à l’arrestation de leaders indépendantistes Catalans sans parler des violences policières lors du référendum d’autodetermination , on a bien constaté que ni Amnesty International
ni Human Rights Watch n’ont réagi  pour dénoncer ce qui s’est passé en Catalogne.
Ainsi , du Hirak du Rif à celui de Catalogne., on constate le double discours et les Droits de l’homme à deux vitesses. .
Sauf qu’en ce qui concerne le Maroc , les Droits de l’homme ne sont qu’un prétexte et la liberté d’expression un parfait alibi pour se redorer le blason sur le dos du Royaume. .
Alors , s’il vous plait messieurs, épargnez-nous vos  » Droits de l’homme pour les nuls ! » , voire  » la liberté d’expression expliquée aux indigènes! »…
Franchement. .

Hafid Fassi Fihri

Commentaires