Du retour du Maroc, la présidente du Congrès mondial amazigh retenue à...

Du retour du Maroc, la présidente du Congrès mondial amazigh retenue à l’aéroport d’Alger

1196
0
PARTAGER

Du retour ce mardi 23 février d’un déplacement au Maroc, Kamira Nait Sid, militante, présidente du congrès mondial amazigh, a été retenue à l’aéroport et ses papiers ont été confisqués par la police des frontières algériennes.

Du retour du Maroc, la présidente du Congrès mondial amazigh retenue à l’aéroport d'Alger
« Revenue du Maroc ce mardi, la présidente du Congrès mondial Amazigh, Karima Nait Sid, a été retenue à l’aéroport international Houari Boumediene durant plus de 4h », rapporte le journal algérien El Watan.

Militante de la cause amazigh et vice présidente de l’association « populations du monde » en Afrique du Nord, Karima Nait Sid a déclaré à El Watan que son déplacement était dans le cadre « des journées internationales sur les changements climatiques dans les montagnes de l’Afrique du nord » et c‘était également pour elle « l’occasion de faire la tournée des associations amazighes sur place ».

Karima Nait Sid ne comprend toujours pas « pourquoi la police nationale s’acharne contre elle et continue à l’intimider », car en arrivant à la police aux frontières (PAF) pour accomplir les formalités « les agents m’ont demandé de les suivre », raconte-t-elle au journal.

« Les agents m’envoient d’un service à l’autre. Ils ont même essayé de m’obliger à signer un PV sur lequel est écrit que c’est la douane qui m’a arrêté et pas la police, chose que je n’ai pas accepté évidement», ajoute Mme Nait Sid.

La militante amazigh a été relâchée vers 17 H, mais dit ne pas comprendre l’acharnement de la police contre elle.

Commentaires