PARTAGER

Après le coup spectaculaire et historique réalisé hier par la police marocaine, son homologue espagnole et les douaniers du ports d’Algésiras viennent de faire échouer un plan visant à introduire à partir du sud de L’Espagne la commercialisation sur leur territoire d’une quantité importante de cocaïne.

La quantité saisie est de 290 kg de cocaine, répartie sur 250 paquets, était dissimulée dans deux conteneurs transportant une cargaison d’agrumes en provenance du Brésil.

Les conteneurs étaient paralysés au port dans l’attente des résultats des analyses en laboratoire de leur cargaison par les autorités compétentes, qui ont finalement montré que ces agrumes ne pouvaient pas être commercialisés.

Malgré cela, l’entreprise importatrice a maintenu la procédure légale pour pouvoir faire sortir la marchandise du port, ce qui a soulevé les soupçons des autorités concernant cette opération contraire à toute logique commerciale, puisque les frais dépensés pour le transport de cette cargaison dépassaient largement les bénéfices qui auraient pu en découler.

L’inspection des deux conteneurs a permis de découvrir le motif réel de cette opération, à savoir la quantité de drogue cachée acheminée pour être introduite en Espagne.

L’enquête sur cette affaire a permis l’arrestation de huit personnes, sept Espagnols et un Sénégalais, dans la localité de Blanca, dans la région de Murcie (sud-est), qui devaient recevoir la cargaison. Ces derniers formaient, selon la police, l’un des réseaux d’importation, de transport et de distribution de drogue les plus actifs en Espagne.

Commentaires