Maison A la une « École morte » demain dans la mission française au Maroc

« École morte » demain dans la mission française au Maroc

1181
0
PARTAGER

Nous apprenons que demain tous les syndicats ont appelé à la grève sur le réseau AEFE(Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger) au Maroc.

Le mardi 6 février,  c’est une mobilisation sur les suppressions de postes à l’AEFE, les renouvellements de détachements en question et la réduction du budget de l’AEFE, la réforme du bac et autres….

 

La rédaction d’actu-maroc a reçu le message suivant qui circule entre les professeurs des écoles françaises au Maroc

 » Chers collègues, camarades et citoyens,

Après la forte mobilisation de fin novembre et début décembre, au lycée, dans les collèges et dans les écoles primaires de Rabat, il faut repartir pour un tour.

Ne pas abandonner en pleine campagne quand d’autres établissements se mobilisent, ne pas baisser les bras, penser comme souvent que cela ne sert à rien.

Les taux de participation lors des grèves fin novembre et les différentes actions ont montré notre détermination. Beaucoup d’entre nous se sont alors fortement investis…en vain ?

Si la « bataille » législative au Sénat puis à l’Assemblée nationale en décembre a été perdue (durant les prolongations), il reste maintenant à peser davantage sur l’AEFE pour que les suppressions de postes déjà lourdes pour le Lycée Descartes, Rabat, le Maroc et dans le monde n’augmentent pas. Le comité technique de l’AEFE se tient mercredi 7 février.
Les économies ne doivent pas se faire uniquement sur les personnels et en diminuant la qualité des enseignements. Les postes supprimés seront-ils remplacés et le vivier de candidats en contrat local déjà très bas laisse augurer une rentrée compliquée.
Nous sommes en posture de résistance, et dans une lutte longue. Croire que nous aurions pu gagner fin novembre ou que nous allons vaincre ce mercredi, jour du Comité Technique de l’AEFE, relève de l’espoir. Par contre montrer sa détermination et faire pression cela permet sans doute de moins perdre et de peser dans les décisions futures (suppression de postes, non renouvellement de détachement annoncé).
Des écoles à Rabat seront mobilisées (de bonnes sources) et les fédérations de parents d’élèves appellent à une journée « école morte » mardi 6 février.  »

 

 

 

Commentaires