PARTAGER

L’inquiétude et l’angoisse règnent chez les parents des jeunes filles scolarisées dans les établissements secondaires relevant de la mission française au niveau de Casablanca et de Rabat.

Les parents d’élèves ont remarqué que de plus en plus de jeunes voyous se postaient quotidiennement aux abords des lycées Lyautey à Casablanca et Descartes à Rabat pour ne citer que les plus connus pour aborder sans gène les jeunes filles qui semblaient les connaître. Selon plusieurs témoignages recueillis sur place, les élèves seraient devenues les clientes attitrées de dealers venant de quartiers populaires pour leur fournir leurs doses de cannabis et d’autres drogues dont l’Ecstasy qui ferait actuellement des ravages parmi ses victimes d’une addiction précoce.

La crainte est de voir ces dernières fréquenter avec assiduité des fournisseurs tentés de les réduire en esclaves et les pousser sur des pentes dangereuses qu’elles ne pourront plus remonter avec les risques de déperdition scolaire, de la dépendance et de maladies sexuellement transmissibles.

Dans certaines classes, l’ambiance s’est détériorée en raison des comportements inhabituels des concernées dont les échos ont dépassé le cadre scolaire sans provoquer de réaction rigoureuse contre ce fléau.

 

Commentaires