Egypte : après la victoire annoncée du «oui», tensions autour de la...

Egypte : après la victoire annoncée du «oui», tensions autour de la Cour de cassation

279
0
PARTAGER

 

Un sit-in des procureurs de la République était prévu devant la Cour de cassation, mais ils ont été pris de court par des avocats qui ont envahi la petite place à l’entrée du bâtiment.

Les procureurs de la République, qui réclament le départ du procureur général d’Egypte, Talaat Ibrahim Abdallah, réfléchissent à reporter leur mouvement de protestation au lundi 24 décembre.

Talaat Ibrahim Abdallah a été nommé à ce poste par le président de la République Mohamed Morsi, une décision qui porte atteinte à l’indépendance de la justice, selon les magistrats. La semaine dernière pourtant, Talaat Ibrahim Abdallah avait cédé à leur demande. Il avait démissionné avant de se rétracter et annoncer l’annulation de son départ.

A l’intérieur de la Cour de cassation, où RFI a pu s’introduire et parvenir jusqu’au bureau du procureur général Talaat Ibrahim Abdallah, le dispositif de sécurité est important. Des dizaines de jeunes montent la garde. Ils sont habillés en civil et tiennent des gourdins à la main.

A l’intérieur, on explique qu’ils faisaient partie des services de sécurité à qui on a demandé de retirer l’uniforme. La raison est simple : s’ils devaient faire usage de la force pour évacuer les magistrats contestataires, les autorités pourraient nier toute implication.

 

actu-maroc.com_________________

 

 

Commentaires