Egypte : les manifestations de la «dignité»

Egypte : les manifestations de la «dignité»

312
0
PARTAGER

Avec notre envoyée spéciale au Caire

L’imam de la mosquée, Omar Makram a fait son prêche ce vendredi de l’autre côté de la place, au micro, devant des milliers de personnes alignées pour la prière. C’était le vendredi de la « dignité », comme le rappelle Rania, mère de famille venue avec sa fille sur la place : « On veut être gouvernés correctement, nous réclamons que le sang des victimes n’ait pas coulé en vain, et on veut récupérer l’argent qui a été volé au pays. Nous continuerons à manifester jusqu’à ce que les autorités mettent en place un vrai programme de développement, et il faut que le pouvoir soit transféré aux civils. Il y a des gens ici qui ont beaucoup d’argent, et d’autres qui sont très pauvres et totalement opprimés, on veut plus d’égalité ».

Ahmed, lui, est pharmacien, il vit à Tanta, au nord du Caire. Il a voté pour la coalition La révolution continue. Selon lui, les jeunes doivent encore faire entendre leur voix, notamment au Parlement : « D’abord, nous, les jeunes, nous ne sommes pas une minorité, et ce n’est pas normal d’avoir une majorité de députés très âgés. Petit à petit, les jeunes vont prendre leur place au sein du Parlement et ils auront du pouvoir. Et puis la rue exerce une pression non seulement sur la place Tahrir mais aussi dans toutes les places du pays ».

D’autres veulent laisser les parlementaires travailler et arrêter ces rassemblements. En attendant, des manifestations ont encore eu lieu en différents endroits de la ville, et notamment à Maspero devant le bâtiment de la radiotélévision nationale, exigeant une purge au sein du système d’information jugé trop partial.

rfi.fr____________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires