Egypte: un haut diplomate américain va rencontrer des Frères musulmans

Egypte: un haut diplomate américain va rencontrer des Frères musulmans

180
0
PARTAGER

Il s’agira de la première rencontre à un niveau aussi élevé entre l’administration américaine et la formation islamiste, qui arrive en tête dans les élections législatives égyptiennes, dont la dernière phase s’achève en début de soirée, a-t-il confirmé.
« Ce sera la rencontre de plus haut niveau avec quelque responsable américain que ce soit », a déclaré Ahmed Sobea, porte-parole du Parti de la liberté et de la justice (PLJ), issu de la formation islamiste.

 

La rencontre est prévue dans la journée au siège du parti au Caire, mais elle ne sera pas ouverte à la presse, a-t-il ajouté.

La porte-parole du département d’Etat, Victoria Nuland, a indiqué mardi que M. Burns était en Egypte pour une série d’entretiens avec des responsables du gouvernement, de partis politiques et de la société civile consacrés à la situation politique dans le pays.

Le secrétaire d’Etat-adjoint doit évoquer « les défis économiques auxquels l’Egypte fait face » et le « soutien » des Etats-Unis à une transition démocratique incluant les acteurs de la société civile, a-t-elle expliqué.

M. Burns doit rencontrer « des dirigeants de partis politiques » égyptiens, avait ajouté la porte-parole, sans préciser s’il s’entretiendrait avec des responsables des puissants Frères musulmans.

Les Etats-Unis ont déjà amorcé un dialogue avec les Frères musulmans malgré leurs inquiétudes sur l’attitude du mouvement islamiste envers les femmes, les minorités ou Israël, mais à un niveau plus limité et souvent très discret.

M. Sobea a ainsi indiqué que le sous-secrétaire d’Etat aux Affaires du Proche-Orient, Jeffrey Feltman, avait lui aussi rencontré des dirigeants du PLJ au cours des derniers jours lors d’une visite au Caire.
Cette évolution tient compte de l’influence politique désormais croissante de la confrérie, confinée dans une semi-clandestinité du temps du président Hosni Moubarak, renversé en février 2011.

Le PLJ a largement remporté les deux premières phases des législatives entamées fin novembre et est encore en tête pour la troisième et dernière phase du scrutin, qui s’achève mercredi à 19H00 locales (17H00 GMT).

La branche politique des Frères musulmans est créditée d’environ 36% des voix selon des résultats provisoires.

Les formations islamistes égyptiennes dans leur ensemble recueilleraient près de 65% des voix, grâce notamment à une percée des fondamentalistes salafistes, plus radicaux et desquels les Frères musulmans cherchent à se démarquer.

Un porte-parole du principal parti salafiste égyptien, Al-Nour, a indiqué qu’aucune rencontre n’était prévue avec le responsable américain.

M. Burns doit également évoquer durant sa visite au Caire les perquisitions menées récemment dans plusieurs locaux d’ONG égyptiennes et étrangères, sujet de contentieux entre Washington et Le Caire. Trois ONG américaines ont été la cible de ces opérations.

AFP___________________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires