PARTAGER

Cinq policiers dont trois officiers ont été tués par balles dans une attaque perpétrée contre un poste de contrôle dans la péninsule du Sinaï en Égypte, a annoncé aujourd’hui le ministère de l’Intérieur.

L’attaque, qui n’a pas encore été revendiquée, a eu lieu hier soir dans le Nord-Sinaï, un bastion du groupe «Province du Sinaï», organisation djihadiste locale ayant prêté allégeance au groupe Etat islamique (EI) et tué des centaines de policiers et de soldats dans des attaques.

«Des personnes non identifiées ont ouvert le feu sur une force de la sécurité» dans le centre de la ville d’Al-Arish, chef-lieu de la province du Nord-Sinaï, a indiqué le ministère dans un communiqué. Outre les cinq morts, trois membres des forces anti-émeutes ont été blessés, selon la même source. «Les services de sécurité ont bouclé le secteur et mènent des opérations de ratissage dans la zone pour retrouver les assaillants et saisir leurs armes».

Le 15 janvier, quatre soldats avaient été tués et huit autres blessés dans des accrochages avec des hommes armés près de Cheikh Zoueid dans le Nord-Sinaï, selon l’armée. Depuis que l’armée a destitué le président démocratiquement élu, l’islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013, l’Égypte est en proie à de nombreuses attaques djihadistes, qui visent principalement les forces de sécurité. Les services de sécurité sont mobilisés à travers le pays à l’approche du cinquième anniversaire de la révolte ayant chassé Hosni Moubarak du pouvoir.

Commentaires