Egypte/Tahrir: un bus militaire incendié

Egypte/Tahrir: un bus militaire incendié

219
0
PARTAGER

La police militaire a déployé des barbelés aux abords du rassemblement, alors le sol était couverts de pierres, témoignant de violents affrontements. Certains manifestants étaient armés de gourdins, et des traces de sang étaient visibles par endroits. Des manifestants ont affirmé vouloir rester sur la place tant que le maréchal Tantaoui, qui dirige le Conseil suprême des forces armées (CSFA) serait en place. Le CSFA est dépositaire du pouvoir depuis la chute de Hosni Moubarak le 11 février. Le maréchal Tantaoui, 75 ans, a été pendant 20 ans ministre de la Défense du président déchu.

Selon des témoins, la police militaire égyptienne a tiré en l’air à l’arme automatique samedi à l’aube pour disperser ces manifestants qui se trouvaient encore sur l’emblématique place Tahrir au Caire au lendemain d’un rassemblement de dizaines de milliers de personnes réclamant le jugement de M. Moubarak et d’autres responsables de son régime.

Hier, bravant des consignes de leurs supérieurs de ne pas manifester en uniforme, sept lieutenants avaient également pris la parole sur une tribune pour réclamer « le jugement des corrompus » et une épuration de l’armée. A minuit, les officiers dissidents étaient toujours sur la place, réunis dans une tente protégée par des manifestants qui déclaraient vouloir empêcher qu’ils soient arrêtés. Un couvre-feu est toujours en vigueur au Caire entre 2h00 et 5h00 la nuit.

Les jours précédents, plusieurs vidéos étaient apparues sur le site internet Youtube, dans lesquelles des personnes se présentant comme d’anciens officiers accusaient le Conseil suprême des forces armées, à qui M. Moubarak a remis le pouvoir en démissionnant, de trahir les idéaux de la révolte populaire.

 

AFP _________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires