PARTAGER
Dans un bel exercice d’auto-satisfaction, le chef du gouvernement, l’islamiste Saad Eddine El Othmani, s’est présenté devant le parlement pour détailler les réalisations de son équipe après quatre mois d’exercice dont le bilan, ne marquera pas à vrai dire les esprits comme il l’aurait souhaité.
Avec le titre pompeux et flatteur de « 120 jours, 120 mesures », le catalogue de réalisations présenté laissera les députés de l’opposition et de la majorité comprise sur leurs faims, puisque El Othmani, frappé subitement d’amnésie, oubliera de mentionner les échecs des premières actions à commencer par la situation sociale dans la région du Rif qui lui échappe totalement et dont il considère le dossier comme relevant du palais. Pour le reste, il énoncera les priorités qui ont pour nom, régions, emploi, éducation, santé et les réformes emblématiques qui attendent dans les tiroirs.
Il égratignera au passage, son prédécesseur, Abdelilah Benkirane, en se félicitant de la bonne cohésion au sein de son équipe et de ne pas perdre du temps, comme lors du mandat précédent, dans des discussions byzantines et dans les frictions avec les partis de la majorité dont il a loué la solidarité et le volontarisme pour réussir face aux nombreux défis. Trop rassurant et pêchant par excès d’optimisme, El Othmani ne visite pas assez le Maroc, comme il a promis de le faire.
Par Jalil Nouri
Tags : 2m medi 1 tv, information, info, scoop, actualités, Maroc, Rabat, Marrakech, Casablanca, Tanger, faits divers, capitaux, snrt, agression, politique, sport, économie, visa, Qatar, France, marocains, El Othmani

Commentaires