El Othmani rèussira t-il la normalisation avec Alger ?

El Othmani rèussira t-il la normalisation avec Alger ?

539
0
PARTAGER


 

L’ouverture des frontières se fera-t-elle avec le gouvernement Benkirane?

C’est sa première visite d’Etat depuis son arrivée, le 4 janvier, à la tête de la diplomatie marocaine. Saâd Eddine El Othmani se rend en Algérie pour une visite de deux jours. Les 23 et 24 janvier, le ministre des Affaires étrangères sera à la tête d’une importante délégation pour aller accélérer le processus de normalisation des rapports entre les deux Etats. « Cette visite s’inscrit dans le cadre de la consolidation du processus des rencontres et des concertations entamées par les deux pays pour hisser leurs relations au niveau des aspirations des deux peuples frères », indique, ce vendredi, un communiqué du ministère.

En plus de ses entretiens avec son homologue Mourad Medelci, El Othmani sera reçu par le chef de l’Etat algérien Abdelaziz Boutéflika. Au menu des discussions, poursuit le communiqué du ministère des Affaires étrangères, « les moyens de raffermir les relations de fraternité et de coopération existant entre les deux pays voisins au service des deux peuples frères » mais également « l’approfondissement du dialogue sur les questions liées au processus de développement de l’action et des mécanismes de l’Union du Maghreb arabe pour le mettre au diapason des aspirations des dirigeants et des peuples de la région ».

Chemin balisé

Si le déplacement d’El Othmani constitue une réponse à celui de Mourad Medelci effectué le 16 novembre dernier en marge du sommet des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe à Rabat, il n’en exprime pas moins une ferme volonté du nouveau gouvernement marocain de normaliser les relations avec l’Algérie. Ce qui s’inscrit dans la dynamique globale de renforcer l’intégration maghrébine. Pour El Othmani, « les relations avec les voisins sont prioritaires ».

Parviendra-t-il toutefois à faire bouger les lignes ? L’avenir le dira, mais le chemin lui semble déjà balisé depuis  des mois. Plusieurs rencontres ministériels, notamment de l’Agriculture et de l’Energie, avaient abouti à la signature d’accords entre les deux voisins. Mohammed VI et Boutéflika n’ont cessé pour leur part de s’envoyer des signaux positifs. Le président algérien avait répondu favorablement à l’appel du roi du Maroc de raffermir les relations entre les deux Etats. Un raffermissement qui se confirme de plus en plus, avec l’annonce, en début de semaine, du passage du tour cycliste du Maroc par l’Algérie.

L’inconnue de l’équation reste bien sûr la question du Sahara. De quel génie El Othmani pourra-t-il faire preuve pour obtenir des concessions de la part de ses voisins ?

_________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

 

 

 

Commentaires