PARTAGER

Le gouvernement et son chef El Othmani, vite alertés par la pénurie d’eau sévissant dans plusieurs régions du pays et qui conduisent à des manifestations quotidiennes des populations, notamment à Zagora ces jours-ci, sont vite passés à l’action au cours du dernier conseil hebdomadaire, pour adopter un plan d’urgence pour leur permettre de jouer aux pompiers et éteindre le feu dans ces zones vivant un calvaire depuis l’été. Outre les forages prévus dans les prochains jours, deux autres axes ont été retenus comme la réactivation de la stratégie du Plan National de l’Eau et la Loi sur l’Eau, mis en parenthèses avant que ne s’ouvre ce nouveau front de la contestation sociale, l’objectif étant de ne pas répéter les erreurs commises dans la région du Rif qui ont donné lieu à un mouvement de révolte de grande ampleur dont la dernière page n’a pas encore été tournée. Les échos qui nous parviennent des régions concernées par la pénurie d’eau et la cherté des factures parlent, une fois passées les marches de protestation vers les préfectures, de véritables veillées d’armes dans les villages pour envisager des alternatives extrêmes comme des grèves de l’eau potable actuellement vendue au prix cher. Le gouvernement aura compris le message et décidé de mesures urgentes pour ramener le calme dans ces régions éloignées et connaissant depuis longtemps des déficits en infrastructures.

Par Jalil Nouri

Commentaires