ElBaradei rentre en Egypte pour participer aux manifestations

ElBaradei rentre en Egypte pour participer aux manifestations

252
0
PARTAGER

« (…) Si la population veut que je mène la transition, alors je ne la décevrait pas », a déclaré M. ElBaradei devant des journalistes à l’aéroport de Vienne, avant de prendre un avion qui doit le ramener en Egypte dans la soirée.

 

Les jeunes militants pro-démocratie, inspirés par la révolte tunisienne qui a chassé du pouvoir le président Zine El Abidine Ben Ali, ont appelé à de nouvelles manifestations jeudi et après les prières hebdomadaires de vendredi.

La Bourse du Caire a accusé une forte chute jeudi, contraignant à une suspension provisoire qui n’a pas permis d’enrayer la baisse.

L’ancien chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) devenu une figure de l’opposition « rentre ce soir (jeudi) en provenance de Vienne », a déclaré à l’AFP son frère Ali ElBaradei.
« Il a décidé de rentrer spécialement pour participer aux manifestations de vendredi », a-t-il ajouté.

Dans un message sur Twitter, Mohamed ElBaradei déclare que « nous allons continuer à exercer notre droit à manifester pacifiquement pour retrouver notre liberté et notre dignité. La violence du régime va se retourner contre lui ».

M. ElBaradei ne dispose pas d’un parti reconnu, mais il a formé un mouvement, l’Association nationale pour le changement, qui plaide pour des réformes démocratiques et sociales et soutient les manifestations.

M. ElBaradei est la plus connue des personnalités d’opposition à soutenir publiquement le mouvement de protestation.

Les échanges à la Bourse du Caire, suspendus en milieu de matinée après une baisse de 6,2%, ont repris vers 11H30 (09H30 GMT), mais accusaient une baisse de plus de 9%, peu avant midi. La veille, le principal indice EGX 30 avait accusé une chute de 6%.

Jeudi Paris a appelé Le Caire à respecter la liberté d’expression et le Canada a dit souhaiter le développement de la démocratie en Egypte, mais « d’une façon pacifique et non violente ». Les Etat-Unis, l’Union européenne et l’ONU avaient appelé le gouvernement égyptien à écouter les demandes du peuple.
« Jeudi ne sera pas un jour de vacances, les actions dans la rue vont se poursuivre », affirme le « Mouvement du 6 Avril », un mouvement de jeunes, fer de lance de la protestation, sur sa page Facebook. Il appelle également à des manifestations après les prières hebdomadaires du vendredi.
« Nous avons commencé et nous n’arrêterons pas », a déclaré jeudi un manifestant à l’AFP.
Quatre manifestants et deux policiers sont morts et des dizaines de personnes ont été blessées depuis mardi. Selon un responsable des services de sécurité, « au moins mille personnes ont été arrêtées à travers le pays ».

La police était massivement présente jeudi dans le centre du Caire. Mercredi, elle a pourchassé les manifestants dans les rues faisant usage de gaz lacrymogènes, de matraques et même de pierres. Les protestataires jetaient aussi des pierres sur les forces anti-émeutes.
Les manifestants ont forcé un portail de l’enceinte du ministère des Affaires étrangères avant d’en être chassés par des gaz lacrymogènes.

A Suez (nord-est), des affrontements ont éclaté mercredi après le refus de la police de remettre le corps d’un des trois manifestants morts la veille.
Les manifestants ont lancé des cocktail molotov contre un bâtiment de la municipalité, dont une partie a pris feu, selon des témoins. Ils ont aussi attaqué le siège du parti au pouvoir et un poste de police.
Plusieurs dizaines de personnes ont été arrêtées à Alexandrie (nord), deuxième ville du pays, alors qu’elles s’apprêtaient à manifester, selon des témoins.
Des groupes d’opposition ont lancé, via des SMS et Facebook, des appels à de nouvelles manifestations « pour exiger le droit de vivre en liberté et dans la dignité ».

Ces manifestations sont les plus importantes depuis l’arrivée au pouvoir en 1981 de M. Moubarak, 82 ans, objet de critiques pour n’avoir notamment jamais levé l’état d’urgence en place depuis près de 30 ans.
AFP

______________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires