ELECTIONS AU MAROC: LA PARTICIPATION, CETTE INQUIETANTE INCONNUE.

ELECTIONS AU MAROC: LA PARTICIPATION, CETTE INQUIETANTE INCONNUE.

288
0
PARTAGER

Lors du référendum le 1er juillet dernier sur cette constitution, le taux de participation était de l’ordre de 72,56 %, un taux très honorable que nous sommes loin d’espérer atteindre le 25 novembre prochain ce qui a tendance à conforter la position des formations politiques qui militent en faveur du boycott de ces élections et qui se réjouissent par avance de cette éventualité d’une faible participation. Alors comment faire pour renverser la tendance et éviter de se trouver à l’issue des élections avec des résultats en demi-teinte qui donnerait vainqueur un parti avec un score étriqué, donc faible, qui l’amènerait à s’entourer d’une pléthore de formations alliées mais disparates, afin de constituer une majorité fragile, constituée de bric et de broc avec une ossature qui aura du mal à gérer les affaires du pays dans un contexte économique international difficile et dans une phase transitoire institutionnelle délicate
L’état, par le biais du ministère de l’intérieur a déployé de gros moyens pour inciter la population à aller voter, mais le dispositif reste insuffisant et ne constitue pas le gage d’une forte participation..Il semblerait que la mise en place de mesures coercitives comme l’instauration du vote obligatoire conviendrait mieux, comme dans certains pays où la non-participation est sanctionnée par des amendes. Un autre élément agit sur le mental du citoyen-électeur , ce qui pousse les électeurs à déserter les urnes au vu de la mauvaise image que traînent ces élections où l’achat de voix fait rage et où le recours à d’autres procédés condamnables est toujours d’actualité faisant croire à l’électeur que les jeux sont truqués d’avance et donc qu’il est inutile d’aller voter.

Ce serait bien dommage que les marocains ratent ce rendez-vous important avec l’histoire et laisser le champ libre à toutes les incertitudes en ne se rendant pas aux urnes. Les partis politiques auraient du se mobiliser plus tôt  et avec détermination pour nous faire éviter cette descente dans l’inconnu.

 

JALIL NOURI POUR ACTU-MAROC______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires