ELECTIONS AU MAROC : LE RNI DEVOILE SON PROGRAMME

ELECTIONS AU MAROC : LE RNI DEVOILE SON PROGRAMME

661
0
PARTAGER

La manière a marqué les esprits, restait à convaincre au niveau du fond, à savoir le programme électoral de la formation présidée par l’actuel ministre des finances Salaheddine Mezouar, formation très suivie du fait qu’elle ambitionne de diriger le futur gouvernement et qu’elle est à l’origine de la création de « L’alliance pour la démocratie » qui réunit pas moins de 8 formations toutes susceptibles de constituer la future majorité gouvernementale au lendemain des élections législatives du 25 novembre prochain. Fort d’une expérience de la gestion des affaires de l’état, le RNI a bâti son programme à travers 3 axes qui sont : la confiance, la dignité et le développement économique. A cet effet, il entend donner ou redonner confiance aux citoyens dans les institutions publiques avec pour priorité la réforme de l’appareil judiciaire et la lutte soutenue contre la corruption  ainsi qu’une meilleure gouvernance de manière générale qui privilégiera la reddition des comptes. Pour donner de la dignité aux citoyens, le parti compte se focaliser sur les secteurs sociaux, notamment la santé, l’enseignement et le logement.

 

Pour la santé, il est prévu la construction de 5 nouveaux CHU d’une valeur de 1 milliard de dhs chacun ainsi que l’accès gratuit aux soins pour les plus démunis avec le programme du Ramed. De même il est prévu une réforme de fond du système actuel des retraites ainsi que celui de la caisse de compensation en octroyant une aide directe aux plus défavorisés. Parmi les autres objectifs assignés à ce programme, le RNI s’engage à augmenter le taux de croissance à 6 % et à stabiliser le déficit commercial autour de 2% ainsi qu’à maintenir le taux d’inflation à 3%. Pour résorber le chômage, le parti qui se veut libéral, ambitionne de créer 200 000 emplois annuellement tout en encourageant l’auto- entreprenariat et en abaissant les taxes sur les petites et moyennes entreprises. Enfin, il s’agira de mettre en place toute une batterie de mesures afin de doper et diversifier les exportations pour les faire augmenter de 15% hors phosphates. Le parti de Mezouar qui ne semble pas disposer de recettes miracle, rejoint les vœux pieux de nombreuses autres formations qui, une fois passées les élections, oublient vite leurs engagements du fait des contraintes locales et internationales. Même si ce parti a tenu à ce que ses ministres fassent le bilan de leurs actions avant de présenter ce programme aux électeurs, il n’en restera pas moins que son action restera limitée par les moyens dont il disposera pour mener son action et respecter ses engagements.
Là est toute la question.

Jalil Nouri pour actu-maroc.com ______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires