PARTAGER

Au siège du Parti Authenticité et Modernité à Rabat, où l’on ne cache
pas de grandes ambitions pour les élections régionales et communales
du mois prochain, une vraie ruche s’active à finaliser la liste des
candidats qui défendront les couleurs de cette formation qui se donne
les moyens de parvenir à jouer les premiers rôles dans ce double
scrutin.

Un centre nerveux informatique que d’autres partis lui envieront a été
installé pour une gestion performante des candidatures qui affluent en
grand nombre mais qui reste soigneusement examinées et tamisées pour
choisir les meilleurs profils qui répondent scrupuleusement aux
critères rigoureux fixés par Mustapha Bakkouri, le secrétaire général
et son bureau politique, tous sur le pont pour se préparer à livrer
une bataille à l’ennemi à battre, le parti islamiste du PJD.
Conscient que ce dernier vise la première place sur le podium,
l’état-major du PAM présentera ses figures les plus marquantes se
placera en challenger pour remporter au moins 5 grandes villes, la
moitié des communes et au moins la moitié également des présidences
des 12 nouvelles régions pour devenir le deuxième parti du pays sinon
le premier.

Ses adversaires directs, notamment le PJD du premier ministre,
Abdelilah Benkirane, savent à quoi s’en tenir dans une confrontation
qui s’annonce passionnante.

Commentaires