ÉLECTIONS : LE PJD SURFE SUR LA VAGUE VERTE

ÉLECTIONS : LE PJD SURFE SUR LA VAGUE VERTE

217
0
PARTAGER

Pour rassurer les franges de l’électorat qui lui paraissent hostiles, le mouvement d’Abdelilah Benkirane s’est lancé dans une opération de communication tous azimuts pour ratisser large en tenant un langage qui tranche avec son idéologie réelle: bien que ses pairs fustigeaient il n’y a pas si longtemps les centres culturels étrangers, ce dernier multiplie les entretiens dans les journaux francophones pour y décliner le programme de sa formation. Celui-ci ne comporte guère de points saillants qui le différencieraient de celui des autres partis, mais bien au contraire, il y est question de mesures très prudentes et minimales guère susceptibles d’effrayer les électeurs qui voudront se rendre aux urnes le 25 novembre prochain.

 

Du reste et comme en 2007 lorsque l’IIRI américain (Institut Républicain International) l’avait donné gagnant aux élections législatives avec un score de 47 %, un scandale à l’époque, le parti de la lampe se voit à la tête du prochain gouvernement et d’une majorité que lui seul peut en dessiner les con tours et les composants alors qu’aujourd’hui encore, il reste fustigé de toutes parts et contraint à une longue marche en solitaire. Comble de cette campagne de séduction, le PJD qui critiquait sévèrement le Mouvement du 20 Février a changé de discours à son égard pour estimer qu’il est pour beaucoup dans l’introduction des dernières réformes. L’offensive de charme s’est également poursuivie ces derniers jours à l’égard du patronat afin de le rassurer sur les bonnes intentions des islamistes à son égard et leur volonté de mener une politique à forte connotation libérale qui n’a rien à envier à celle menée par le gouvernement actuel.

Tout comme l’avait fait le « Printemps arabe » qui a embrasé le Maghreb et le Machrek, cette lame de font verte va-elle submergé les pays de la région en portant à la tête des gouvernements des pays en période d’élections des formations d’obédience islamiste bien que la rue n’ait pas désigné ouvertement ces dernières pour prendre en main les destinées de leurs pays. Au Maroc en tout cas, le PJD compte mettre à profit les effets de cette vague verte pour remporter les futures élections législatives anticipées. Difficile de l’inciter à croire le contraire.

Jalil Nouri pour Actu-maroc.com  ______________

 

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires