ELECTIONS: LE « SYSTEME D » COMME STRATEGIE DE COMMUNICATION

ELECTIONS: LE « SYSTEME D » COMME STRATEGIE DE COMMUNICATION

534
0
PARTAGER

Rares sont toujours les partis qui se dotent pour les élections d’une
réelle stratégie de communication moderne, ou bien quand ils le
clament haut et fort, cela ne sert en tout état de cause que pour se
distinguer des autres et servir son image.

Il en est ainsi pour le RNI, qui s’en est proclamé premier de la
classe en matière de communication digitale alors qu’elle ne se résume
qu’à la présence très personnelle de certains de ses membres influents
habitués à investir les réseaux sociaux pour entretenir leur propre
communication et présenter leur programme électoral et leurs idées que
le reste.

Tous les autres et sans exception continuent de s’appuyer sur les
supports classiques et ne font confiance qu’au fameux « Systeme D », la
débrouille pour mener campagne et s’attirer les voix des électeurs. Un
système simple et usé jusqu’à la corde qui privilégie la politique de
proximité toute indiquée pour des élections comme les communales où le
terrain compte. D’où ce recours ingénieux aux fameux « Hayaha », ces
rabatteurs électoraux qui mènent campagne pour le candidat contre
rémunération en ratissant toute la circonscription au quotidien et
dans ses moindres recoins avec l’obligation pour eux, de s’assurer que
les électeurs seront fidèles à leurs promesses de voter le jour J pour
le candidat dont ils défendent les couleurs et tentent de convaincre
avec tous les moyens possibles, même les plus défendus comme l’argent.

Commentaires