PARTAGER
Le film  »Razzia » du réalisateur franco-marocain, Nabyl Ayouch , qui devait représenter le cinéma marocain au concours des Oscars américains, a causé une humiliation à son auteur, en se faisant éliminer de la compétition prévue pour récompenser les œuvres étrangères. Un fiasco retentissant qui va donner du grain à moudre aux contestataires et aux critiques qui s’étaient élevés contre les conditions dans lesquelles le film avait été choisi.
Plusieurs réalisateurs avaient considéré que ce choix s’était opéré dans des circonstances suspectes en laissant entendre ouvertement que Nabyl Ayouch avait été privilégié par rapport à d’autres représentants du cinéma national qui auraient mérité d’être présents à Hollywood à sa place. Le ministre de la communication, département dont le CCM, le Centre Cinématographique Marocain est à l’origine de ce choix, avait été interpellé et appelé à ordonner une enquête sur la composition suspecte de la commission à l’origine de la sélection du film « Razzia » pour les Oscars.
L’affaire continue de faire grand bruit et la décision de recaler cette œuvre prise par le jury hollywoodien viendra donner raison à tous ceux qui avaient descendu en flammes le dernier film de Nabyl Ayouch, en compétition sans résultat flatteur, ces derniers jours, au Festival International du Film de Dubaï.
Les arguments ne leur manqueront pas pour relancer le débat et dénoncer encore plus fort les privilèges dont jouit le réalisateur, selon eux.
Par Nabila Kandili
Actu-maroc.com

Commentaires