Eliminatoires CAN-2012 (groupe D): Algérie-Maroc, un derby maghrébin passionnant en perspective

Eliminatoires CAN-2012 (groupe D): Algérie-Maroc, un derby maghrébin passionnant en perspective

228
0
PARTAGER

Par Salah Aouni

La dernière rencontre entre les deux équipes en éliminatoires de la CAN remonte, en effet, au 27 décembre 1970 dans le cadre des qualifications à l’édition 1972 au Cameroun remportée par la sélection marocaine, qui a disputé le Mondial-1970 de Mexico, par 3 buts à 0, après avoir perdu sur le score de 3 buts à 1 en match aller.

Ce duel nord-africain, qui a toujours tenu ses promesses, arrive à un moment crucial pour les deux protagonistes : les Marocains, qui étaient jusqu’à hier des ténors d’Afrique, ayant les esprits accaparés par le souci de se repositionner sur les échiquiers continental et international, et les Algériens qui, sous pression, veulent mettre un terme aussi vite que possible à leur traversée du désert.

Le déplacement à Annaba revêt une importance capitale pour les Lions de l’Atlas. Ils sont animés par une détermination inébranlable à aller conforter loin de leurs bases leur statut de leader, afin de rester en pole position dans la course à l’unique billet d’accès aux phases finales au Gabon et en Guinée Equatoriale.

Les hommes du technicien belge Eric Gerets, absents de la CAN-2010 en Angola et surtout du premier Mondial en terre africaine, disputé l’été dernier, admettent sans réticence que le chemin de la reconquête de la scène continentale et internationale passe impérativement par leur présence au prochain rendez-vous de l’élite africaine.

Pour se faire, ils ont l’obligation de négocier ce déplacement périlleux avec prudence et une volonté d’acier pour espérer venir à bout d’un adversaire avide de victoires et qui cherchera coûte que coûte à engranger les gains de la partie, afin de raviver ses chances de qualification.

Pour le coach du onze national, il ne faut pas « jouer en fonction de l’adversaire, mais pratiquer notre propre jeu dans l’optique de trouver cette clé de réussite et partant le surprendre ».

Dans ce contexte, « nous allons beaucoup parler entre nous » pour que les joueurs se libèrent de cette pression qui pèse sur eux et se concentrent uniquement sur ce match décisif qui les attend, a souligné M. Gerets pour qui le plus important reste la création d’un environnement idoine, une bonne communication et une motivation dans le groupe. Le match est encore plus important, voire décisif pour les Fennecs qui, avec un seul point à leur actif, y voient la dernière occasion de la résurrection pour faire renaître l’espoir d’une qualification déjà fortement compromise.

En cas de défaite, les Fennecs, qui traversent depuis le Mondial sud-africain, une mauvaise passe pour manque de résultats mais aussi en raison de l’absence de regroupements et du manque de préparation, auraient fortement compromis leur rêve de faire partie du gotha continental en 2012.

La dernière victoire en match officiel de la sélection algérienne remonte à plus d’un an maintenant, plus précisément face à la Côte-d’Ivoire lors de la CAN-2010. Ils piaffent de patience et ont à coeur de signer un succès qui est à même de leur permettre de restaurer la confiance et de redresser la barre.

En revanche, les coéquipiers de Marouane Chamakh se trouvent dans une meilleure position et dans une phase ascendante, après un succès en Tanzanie (0-1) pour le compte de la 2è journée et deux victoires en amical ponctuées par de très belles productions, une bonne organisation de jeu et cette rage de vaincre retrouvée sous l’impulsion de Gerets, qui sera à sa première apparition officielle à la barre technique de l’équipe marocaine.

Les deux sélections, grandes favorites de leur groupe, sont aussi conscientes que chaque faux pas de l’un augmente les chances de qualification de l’autre et surtout que c’est cette confrontation directe (aller/retour) qui fera la différence dans ce duel à distance.

C’est clair donc: L’équipe qui l’emportera aura franchi un grand pas vers la qualification, car elle aura frappé un grand coup sur le plan psychologique.

Au-delà de la rivalité légendaire qui a toujours marqué la confrontation entre les deux sélections, qui se connaissent parfaitement, cette rencontre algéro-marocaine aura ainsi un cachet très spécial, autant de paramètres qui véhiculeront la motivation de tout un chacun. Ce duel est promis pour une belle empoignade dont l’issue reste indécise.

La rencontre s’annonce de ce fait très disputée, mais la pression sera plus sur les hommes d’Abdelhaq Benchikha qui ont le plus besoin de la victoire devant leur public, même si le fait de jouer at-home constitue déjà un avantage.

La préparation psychologique vaudra sans nul doute son pesant d’or. L’équipe qui se présentera très bien armée dans ce sens et qui saura faire primer sa concentration durant toute la partie, aura de fortes chances de l’emporter, mais l’engagement physique sera également déterminant.

D’autant que les deux équipes se donneront, juste après cette rencontre, rendez-vous pour début juin prochain (3, 4 ou 5) à Casablanca pour la phase retour (4è journée), qui décidera en grande partie de l’issue du billet en jeu.

Les Algériens s’investiront ainsi à fond pour s’accaparer les gains de la partie à domicile et prendre un ascendant sur leurs vis-à-vis, conscients que les Lions de l’Atlas ne seront du tout maniables devant leur public.

Dans les face-à-face entre les deux équipes aussi bien en éliminatoires qu’en phases finales de la Coupe d’Afrique, le Onze marocain reste sur quatre victoires, dont la dernière remonte au 8 février 2004 à Sfax, en Tunisie (3-1), pour le compte des quarts de finale de la CAN-2004, où ils avaient buté en finale sur la sélection du pays hôte, alors que l’Algérie reste également sur quatre victoires. Les deux équipes s’étaient neutralisées une seule fois.

Après deux journées des éliminatoires à la CAN-2012, le Maroc est classé 2è du groupe avec 4 points après deux un match nul (0-0) à domicile contre la Centrafrique et une victoire (1-0) en Tanzanie. Les Lions de l’Atlas sont devancés à la différence de buts par la Centrafrique (+2 contre +1).

L’Algérie est dernière en compagnie de la Tanzanie avec un point et un goal-average défavorable pour les Fennecs (-2 contre -1), à l’issue d’un match à égalité à Alger face à la Tanzanie (1- 1) et une défaite en Centrafrique (0-2).

_____

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires