Elite-Pro : Dans un climat assez chargé de suspicion, les grosses et...

Elite-Pro : Dans un climat assez chargé de suspicion, les grosses et grossiéres insinuations de Walid Regragui

387
0
PARTAGER

Dans cette bien moribonde Botola Pro, dont le leader est un très petit Wydad à la qualité de jeu très moyenne (et pas du tout convaincante de l’avis des Wydadis eux-mêmes..), s’il est un personnage atypique dans ce championnat c’est bien Walid Regragui, coach du FUS, dont les déclarations, inhabituelles dans le milieu du foot marocain, ne cessent de défrayer la chronique.
Il faut reconnaître que nous avons beaucoup plus l’habitude de la
langue de bois et des discours conventionnels politiquement corrects, tant il est malheureusement bien vrai que la culture du micro tendu à chaud à la fin d’une rencontre n’est pas encore admise par tous.

A la suite de MAS-FUS de samedi dernier, Walid Regragui n’y est pas allé par quatre chemins, pestant des insinuations grosses, grossières et inutiles sur un ton intempestif :
«On savait que l’on allait jouer le MAS qui venait d’être lésé par
l’arbitrage à Casa. On sait comment cela se passe ici !!». On vous
épargne la suite car on connaît Mr Regragui fort  sympathique et
classieux mais on ne peut s’empêcher de se demander quel mouche a bien pu piquer le vaillant et charmant Walid pour qu’il sorte ainsi de ses gonds !?
Malgré un pénalty plus que douteux, la victoire du MAS de l’avis d’une majorité de spécialistes ne souffre pas de la moindre ombre d’une suspicion car les Fassis avaient fait l’essentiel bien avant le
pénalty qui a donné le troisième but. Aussi , les propos de Walid
Regragui sont-ils de mauvaise foi et ces insinuations de très mauvais goût.

On comprend que Walid ait pu être aigri après  les trois expulsions, mais à aucun moment le coach du FUS n’a déploré la manière avec laquelle ses joueurs ont protesté après le second pénalty On n’est trahis que par les siens
Walid a évoqué des sanctions contre certains de ses joueurs, mais il doit se rendre à l’évidence et reconnaître  sa part de responsabilité car il y a moins de 10 jours, il affirmait avec fracas que le FUS ne jouait pas pour le titre de champion.
On aurait voulu démobiliser et démotiver ses troupes qu’on n’aurait pas agi autrement !!

Par ailleurs, pour ceux qui auraient la mémoire courte, en début de saison le coach du FUS déclarait qu’il avait un groupe de 30 joueurs et que tous allaient défendre les couleurs du FUS avec la même hargne.

Alors pourquoi aujourd’hui vient-il pleurer parce qu’il a 3 expulsés
et 4 joueurs blessés.. ? Ne s’agit-il pas d’une flagrante contradiction !? Le FUS doit s’assumer en tant que candidat au titre..

A n’en point douter, Walid Regragui ne s’est pas mis en colère à cause de la défaite à Fès, mais certainement en raison des sept ou huit joueurs qu’il ne pourra pas aligner contre le Wydad.
Walid aurait-il peur du WAC !?
Si oui, cette peur est franchement exagérée et injustifiée car non
seulement le leader n’a rien de redoutable mais le FUS a les moyens de battre le Wydad et de se remettre dans la course au titre..
En effet, les Nahiri, Daoudi, Mandaw, Jarici, Sekkour, Chihani, Fouzir et Nafati ont montré à plusieurs reprises de quoi ils sont capables.

Aussi, au lieu de jouer l’ambiguïté et les faux-fuyants Walid Regragui doit assumer son rôle et faire comprendre à son groupe qu’en cas de victoire contre le Wydad dimanche prochain – ce qui reste dans ses cordes – le FUS sera définitivement mêlé à la course au titre ; surtout qu’il restera onze journées et 33 pts à jouer. A Walid de redonner confiance et sérénité à ses joueurs, et de prendre définitivement ses responsabilités.

En se déclarant candidat au titre, le FUS réussira au moins à ramener beaucoup de supporteurs et dans le cas contraire, il va inciter son maigre public à fuir les gradins !

Pour le moment rien n’est gagné ni perdu pour personne, alors !
Gare aux grosses et grossières insinuations car le climat général de la Botola Pro est assez trop chargé de suspicions !

Par Hafid FASSI FIHRI

Commentaires