Elu meilleur poisson d’avril 2014

Elu meilleur poisson d’avril 2014

609
0
PARTAGER

 

Scènes de liesse dans les rues algériennes malgré l’heure tardive et soulagement généralisé de la population qui a reçu un heureux choc en apprenant à son grand étonnement que son président n’allait plus finalement se représenter pour un quatrième mandat à l’élection présidentielle du 17 avril prochain

C’est dans un court message et dans un flash spécial lu à la télévision publique que le très malade président algérien a annoncé à ses compatriotes sa décision de quitter la compétition. La population algérienne ne s’attendait pas à une telle décision de sa
part, surtout de sa part , en expliquant avoir entendu leurs  messages scandés dans les manifestations et que pour éviter à son pays des troubles et des divisions il a préféré prendre une retraite bien méritée et s’occuper de son état de santé bien que dit-il , il aurait pu rester dans la course et remporter ces élections pour rester au service des algériens, a-t-il dit, dans cette mission exaltante.

Croyant à une nouvelle manipulation du désormais futur ex président, ses concurrents déstabilisés par cette annonce n’ont pas encore pris le soin d’analyser cette nouvelle donne et de convoquer leurs états-majors pour en tirer toutes les conclusions nécessaires, surtout que tous les échafaudages de leurs campagnes doivent être revus à présent.

A l’étranger, les capitales qui suivent de très prés ce scrutin n’ont pas réagi à leur tour , estimant sans doute qu’il faut laisser le temps au temps avant de se prononcer sur cette volte-face que même les services secrets algériens étaient loin de prévoir tellement Bouteflika semblait jusqu’à hier, accroché à son projet de rempiler pour un quatrième mandat.

C’est finalement la pression de la rue qui a eu raison de son ambition démesurée et insensée et qui l’a fait descendre de son nuage pour laisser à présent la voie ouverte à une succession plus sage et certainement annonciatrice de changements profonds dans un pays pris au piège et otage d’une politique pensée par et pour la hiérarchie militaire et l’exécuteur de celle-ci, le président sortant, alliés tous les deux pour faire main basse sur les richesses du pays.

La course est donc relancée avec cinq candidats toujours en piste qui désormais croient en toutes leurs chances et à la transparence du scrutin. L’Algérie a reçu une bénédiction en ce premier avril de l’an 2014 et ont vraiment du mal à croire en ce miracle.

 

Jalil Nouri

Actu-maroc.com ________________

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après:  https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Photo envoyée par Nassira

Presse Actualité Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière faits divers politique économie Bande de Gaza Belgique blocus Des Femmes Contre le Blocus de Gaza Egypte Etats-Unis France Gaza Printemps Agérie

 

Commentaires