Emirats: une Américaine poignardée à mort dans des toilettes pour femmes

Emirats: une Américaine poignardée à mort dans des toilettes pour femmes

233
0
PARTAGER

Il a été impossible de joindre immédiatement un porte-parole officiel émirati et l’ambassade des Etats-Unis pour déterminer s’il s’agissait d’une affaire criminelle ou terroriste.

Le colonel Rashid Bourscheid, directeur du département des investigations criminelles de la police d’Abou Dhabi, a indiqué que l’Américaine, âgée de 37 ans, travaillait dans une maternelle et qu’elle a succombé à ses blessures à l’hôpital.

Cité par le quotidien gouvernemental The National, le colonel a dit que la victime, qui se trouvait au Boutik Mall de l’île de Reem, a été poignardée lundi après-midi à l’aide d’un « objet tranchant » à la suite d’une violente altercation dans des toilettes pour femmes.

Selon des témoins, l’assaillant(e) avait une abaya, longue robe traditionnelle de couleur noire portée par de nombreuses Emiraties, des gants noirs, ainsi qu’un niqab, long voile islamique dissimulant le visage à l’exception des yeux.

La police cherche à déterminer les motifs, ainsi que l’identité de l’assaillant(e) qui a réussi à s’enfuir, a indiqué le journal.

L’identité de la victime n’a pas été révélée, mais la police a précisé qu’elle était divorcée et que ses jumeaux, âgés de 11 ans, avaient été pris en charge par un service d’assistance de la police dans l’attente du père à l’étranger.

Le quotidien Gulf News a seulement indiqué les initiales du nom de la victime, « A.B.R », précisant que « l’objet tranchant » utilisé pour la poignarder avait été retrouvé par la police.

Le colonel Bourscheid a enjoint au public d’appeler un numéro spécial de la police en cas d’information particulière sur cette affaire.

Les Emirats arabes unis hébergent des millions de travailleurs étrangers et se targuent d’être une société ouverte.

Le pays s’est joint en septembre à la coalition internationale conduite par les Etats-Unis et qui mène des frappes aériennes contre le groupe Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie.

Le gouvernement d’Abou Dhabi est, par ailleurs, engagé dans une lutte à mort contre la confrérie des Frères musulmans, placée le mois dernier en tête d’une liste de 83 organisations qualifiées de « terroristes ».

En Arabie saoudite, un Canadien avait été agressé samedi dernier par un Saoudien armé d’un « objet tranchant » à Dahran, dans l’est du royaume, et avait été transporté dans un hôpital où son état a été qualifié de stable.

Plus tôt en novembre, un ressortissant danois avait été blessé par balle à Ryad au moment où il quittait en voiture son lieu de travail.

Le 14 octobre, un Américain avait été tué par balle et un autre blessé dans l’est de Ryad, lors d’une agression liée à un « conflit du travail », selon les autorités saoudiennes.

 

Actu-maroc.com  _____________________

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires