PARTAGER
Accompagné de sa très discrète épouse, le nouveau président français, Emmanuel Macron, a fait son entrée ce dimanche à l’Élysée, en tant que président de la république pour y rester cinq ans après sa victoire sans bavures à la dernière élection présidentielle.
Après un ultime entretien avec son prédécesseur, François Hollande qui lui a souhaité « Bon Courage » avant de repartir vers un nouveau destin sur un sentiment d’inachevé.
Se pliant à un rituel bien millimétré, le nouveau président a tenu un premier discours rassembleur sous les lambris du palais de l’Élysée en reconnaissant que sa tâche ne sera pas facile et en fixant ses priorités sur un agenda peu indulgent puisqu’il doit nommer son premier ministre ce lundi et faire un saut en Allemagne pour y rencontrer la chancelière, Angela Merkel, principal européen de la France, dans une conjoncture ardue.
Le nouveau président français a , en revanche, fait l’impasse sur les relations qu’il entend mener avec les pays du Maghreb, probablement le temps d’être briefé par ses futurs conseillers plus au fait des subtilités diplomatiques concernant cette région, pour lui éviter de commettre un impair en froissant l’un des états dont les relations bilatérales sont connues pour être conflictuelles.
Le premier gouvernement d’Emmanuel macron devrait également être connu dans les prochains jours, pour permettre aux analystes d’interpréter sa coloration politique avant de le juger sur le terrain.

Commentaires