En Afghanistan, le sentiment anti-américain est au plus haut

En Afghanistan, le sentiment anti-américain est au plus haut

244
0
PARTAGER

Le bilan est très lourd, pourtant les manifestations de vendredi ont été globalement moins suivies. Les violences n’ont pas éclaté tout de suite après la prière, comme cela était pressenti. Car les mollahs ont, pour la plupart, appelé au calme. Mais la situation s’est brutalement dégradée quelques heures plus tard, en raison de l’arrivée d’agents perturbateurs, accuse la police.

D’abord à Herat, dans l’ouest du pays, où plusieurs centaines de manifestants ont tenté de forcer des cordons policiers près du consulat américain. Des manifestations qui dégénèrent également dans l’est du du pays, à Baghlan, à Rost, et en périphérie de Kaboul à proximité du camp militaire américain Phoenix.

Le sentiment anti-américain est à son comble depuis 2001, car les scandales impliquant des GI’s se multiplient. A deux ans du retrait de ses troupes, cela ne facilite pas la tâche de Washington dans la négociation de son partenariat stratégique avec Kaboul. Celui-ci doit définir les modalités de la présence militaire américaine en Afghanistan après 2014.

La signature butte encore sur plusieurs points, l’un d’entre eux étant justement le transfert du centre de détention de Bagram aux autorités afghanes. Cette même prison où ont été confisqués les Corans, incinérés dans la nuit de lundi à mardi.

rfi.fr_______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires