En attendant des jours meilleurs en Espagne

En attendant des jours meilleurs en Espagne

375
0
PARTAGER

Depuis le début de 2009, entre 130.000 et 150.000 immigrés marocains ont quitté l’Espagne, indique la même source, citant l’association des travailleurs immigrés marocains en Espagne (ATIME), la plus importante association représentant les immigrés marocains en Espagne, qui impute cette situation à deux causes principales, la situation de chômage de plusieurs marocains et la proximité géographique.

Selon l’ATIME, près de 43 pc des Marocains établis dans ce pays sont au chômage, soit 350.000 personnes, alors que seuls 16 pc des Marocains étaient sans emploi il y a trois ans.

L’autre raison du départ des Marocains est la proximité géographique qui leur permet d’entrer et de sortir d’Espagne à moindre coût. Il s’agit d’un « retour silencieux « , affirme le président d’ATIME, Kamal Rahmouni à la radio espagnole, car ces retours ne se reflètent pas dans les statistiques officielles espagnoles.

Il s’agit d’un « retour temporaire » car les Marocains sont toujours inscrits dans les registres des municipalités espagnoles, selon l’ATIME pour qui la majorité de Marocains reviendra en Espagne en cas d’amélioration des perspectives économiques de ce pays.

Près de 4.744.000 étrangers avec permis de résidence en vigueur vivaient en Espagne à fin juin dernier, selon les dernières statistiques officielles. Les Roumains, avec 793.205 personnes, sont le premier collectif des immigrés dans le pays, suivis des Marocains (758.900).

 

Commentaires