En Direct. Egypte : Obama appelle Moubarak et les manifestants à la...

En Direct. Egypte : Obama appelle Moubarak et les manifestants à la retenue

259
0
PARTAGER

L’opposant Mohamed ElBaradei, qui a atterri jeudi soir au Caire, appelle le président Moubarak à se retirer.

20h58. Pour Barack Obama, la violence n’est pas une solution en Egypte. C’est ce qu’a affirmé le président des Etats-Unis dans un entretien diffusé sur le site de partage de vidéos YouTube. Il a appelé le gouvernement et les manifestants à faire preuve de retenue.

19h30. La Maison-Blanche a appelé jeudi tant le gouvernement que les manifestants en Egypte à éviter la violence. «Le gouvernement a l’obligation de ne pas avoir recours à la violence», a déclaré le porte-parole de Barack Obama, Robert Gibbs. Mais, a-t-il souligné, «ceux qui protestent ont (eux aussi) l’obligation de ne pas avoir recours à la violence», notamment en brûlant des bâtiments officiels. Tout en qualifiant le président Hosni Moubarak de «partenaire important» des Etats-Unis, le porte-parole a affirmé jeudi à plusieurs reprises que les Etats-Unis «ne prennent pas parti» dans l’actuelle vague de protestations.

18h25. L’opposant Mohamed ElBaradei est arrivé à l’aéroport du Caire afin de participer aux manifestations contre le président Hosni Moubarak. En provenance de Vienne, il a appelé le chef d’Etat à quitter le pouvoir. L’ancien chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), est devenu une figure de proue de l’opposition égyptienne.

18h15. A la veille de grands rassemblements, le parti au pouvoir en Egypte se dit ouvert jeudi au dialogue avec la jeunesse. Les manifestations «ont été pacifiques dès le début, la belle jeunesse, brandissant des drapeaux égyptiens, s’est exprimée de façon respectée et civilisée», a déclaré Safwat al-Chérif, secrétaire général du Parti national démocratique (PND, au pouvoir).

17h59. Selon la chaîne de télévision Al Jazeera, 300 personnes seraient détenues à Suez où des témoins font état d’échanges de coups de feu entre forces de l’ordre et protestataires.

17h35.«La situation en Egypte est sans commune mesure avec la Tunisie», note Georges Colson, président du syndicat national des agents de voyage (Snav) dont le congrès s’achève à Louxor, «où il ne se passe rien comme dans les stations balnéaires» de la Mer Rouge. «On va suivre la situation avec beaucoup d’attention mais pour l’instant on n’enregistre pas d’annulations», a -t-il déclaré à l’AFP. Les Français sont 600 000 par an à se rendre en Egypte.

17h10. A Vienne, en Autriche, où il se trouve, Mohamed ElBaradei estime qu’il est temps pour le président Moubarak de se retirer. «Il a servi le pays pendant  30 ans, le moment est venu pour lui de se retirer», a-t-il déclaré. Il propose, selon la chaîne Al Arabia, d’assurer son intérim si la rue égyptienne le lui demande.

16h48. Justifiant la «fermeté» de la police à Suez, le porte parole du gouvernement égyptien, Magdy Rady, estime qu’elle «garde un maximum de retenue, mais lorsque se produisent des moyens d’expression illégitimes ou des destructions, elle intervient».

16h35. Un manifestant a été tué par la police lors d’accrochages dans la localité de Cheikh Zouwayed, dans le nord du Sinaï, selon des témoins. Le jeune homme aurait été mortellement atteint d’une balle dans la tête lors d’un échange de tirs entre des manifestants bédouins et les forces de sécurité, selon l’AFP. Ce nouveau décès porte à sept le nombre de morts depuis mardi.

15h41. Une caserne de pompier en feu. A Suez, où des affrontements ont lieu depuis le milieu de journée entre protestataires et forces de l’ordre, des manifestants ont mis le feu à une caserne de pompiers après avoir lancé des cocktails molotov sur la police, a constaté un photographe de l’AFP.

15h25. La Syrie espère que «la raison prévaudra» en Egypte, a indiqué le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid Mouallem. «Nous suivons, comme vous, ce qui se passe à Tunis et en Egypte. Nous regrettons que des victimes soient tombées parmi le peuple et la police égyptiens», a-t-il dit lors d’une conférence de presse avec son homologue britannique William Hague.

15h10. La chef de la diplomatie de l’Union Européenne, Catherine Ashton, a appelé les autorités égyptiennes à «respecter» le droit de leurs citoyens à manifester pacifiquement pour défendre leurs droits. «La liberté d’expression et le droit de se réunir pacifiquement sont des droits fondamentaux de tout être humain», a-t-elle déclaré.

14h24. Des accrochages opposent plusieurs centaines de manifestants aux forces de l’ordre dans les villes d’Ismaïliya et Suez. A Ismaïliya, des témoins font état de tirs de gaz lacrymogène des services de sécurité qui tentent de disperser les manifestants qui ripostent par des jets de pierres. Une dizaine de personnes ont été arrêtées avant le début de la manifestation. A Suez, les policiers anti-émeute ont eu recours aux gaz lacrymogènes, aux balles caoutchoutées et aux canons à eau pour disperser plusieurs centaines de manifestants rassemblés devant un poste de police pour réclamer la libération des personnes arrêtées mardi et mercredi.

14h00. L’opposant Mohamed ElBaradei se dit prêt à «mener la transition» politique en Egypte. L’ancien chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), connu pour s’être rendu en Iran inspecter des installations, rentre ce soir au Caire afin de «s’assurer que tout se passe de manière pacifique et régulière». «J’appelle de nouveau le régime à comprendre qu’il ferait mieux d’écouter, de ne pas utiliser la violence et de comprendre que le changement doit arriver, il n’y a pas d’autre option», a ajouté le prix Nobel de la paix.

13h00. Paris appelle l’Egypte à respecter la liberté d’expression. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Bernard Valero, lors d’un point presse, a affirmé que la France restait attentive «au sort des centaines de personnes arrêtées à la suite des manifestations des derniers jours».

12h27. Mohamed El Baradei rentre pour participer aux manifestations de vendredi, selon son frère.

10h34. Les échanges à la bourse du Caire sont suspendus jusqu’à 11h30. Les cours se sont effondrés de plus de 6%.

10h10. L’opposant égyptien Mohamed El Baradei, l’un des principaux soutiens des manifestations anti-gouvernementales, annonce son retour en Egypte dès ce jeudi soir de Vienne (Autriche).

10h00. Un nouvel appel à manifester aujourd’hui lancé sur Facebook. Le «Mouvement du 6 avril», à la tête des manifestations pro-démocratie qui se déroulent en Egypte depuis mardi, qui appelait hier à descendre dans la rue vendredi après la prière, ne veut pas relâcher la pression. «Jeudi ne sera pas un jour de vacances, les actions dans la rue vont se poursuivre», est-il écrit.

9h10. Les autorités égyptiennes annoncent avoir interpellé un millier de personnes ces deux derniers jours.

______________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires