EN DIRECT: Japon, la course contre la montre se poursuit

EN DIRECT: Japon, la course contre la montre se poursuit

163
0
PARTAGER

22H35. 50 et 150 milliards de dollars pour reconstruire le Japon. La reconstruction après le séisme et le tsunami pourrait coûter entre 50 et 150 milliards de dollars, selon une estimation du groupe américain 3M. «L’activité économique va probablement d’abord baisser, mais d’une manière perverse. Après une accalmie, les travaux nécessaires à la reconstruction vont engendrer une croissance plus rapide», projette son PDG, George Buckley.

22H30. Le seul espoir des autorités japonaises. Selon un correspondant de la BBC sur place, le retour du courant électrique sur la centrale de Fukushima reste le seul espoir des autorités japonaises. Seulement, plusieurs inconnues demeurent. Pour que l’opération réussisse, les ingénieurs qui oeuvrent sur place vont devoir vérifier que les systèmes électriques de la station soient restés intacts lors du séisme et que les pompes à eau fonctionnent toujours. Dans ce cas, «Fukushima pourrait être sous contrôle dans quelques jours».

21H56. Radiations en baisse. La télévision publique japonaise NHK indique que le taux de radiations autour de la centrale Fukushima est en train de baisser.

20H54. Obama rassurant pour son pays. Le président américain estime qu’il n’y a aucun risque que des radiations dangereuses atteignent son pays. Il a tout de même ordonné un «réexamen complet» de la sécurité nucléaire aux Etats-Unis.  

20H41. «Lueur d’espoir» pour Fillon. Sur France 2, le Premier ministre a estimé qu’il y avait «une lueur d’espoir» sur la situation à la centrale de Fukushima, ajoutant néanmoins qu’il y avait «toujours un risque de catastrophe majeure».

19H28. A Fukushima, un câble électrique redonne l’espoir. Selon l’AIEA, cité par Reuters, les ingénieurs de la Tepco auraient réussi à installer un câble d’alimentation électrique près du réacteur 2 grâce à une ligne à haute tension. Reste à savoir si toutes les turbines de refroidissement de la centrale pourront être remises en route, et remplir les piscines. Mais «l’opération ne pourra s’effectuer qu’une fois l’aspersion d’eau sur le réacteur 3 terminée», précise l’AIEA.

19H22. La priorité : rétablir l’électricité à Fukushima. Un expert nucléaire russe explique à Reuters que le Japon devrait plutôt concentrer ses efforts à rétablir le courant dans la centrale de Fukushima plutôt que d’essayer de refroidir ses réacteurs en versant de l’eau.

19H14. Les condoléances d’Obama. Le président des Etats-Unis s’est rendu à l’ambassade du Japon à Washington pour signer un registre de condoléances. Ce déplacement ne figurait pas au programme officiel de la présidence américaine.

19H10. Vérification des centrales nucléaires en Europe. Le commissaire européen à l’Energie, Günther Oettinger, veut réviser les normes européennes de sécurité dans les centrales nucléaires en 2012, dans un entretien à paraître vendredi dans le quotidien Handelsblatt.

19H00 Un don de Sandra Bullock. L’actrice américaine a fait un don d’un million de dollars pour les victimes au Japon. à la Croix-Rouge américaine.

18H50. Le dernier bilan officiel plus complet. 5 692 décès ont été confirmés, 9 506 personnes sont toujours portées disparues au Japon. Mais ce dernier chiffre ne reflète que le nombre de disparus enregistré auprès de la police, explique NHK.

18H46. Pas de panique aux Etats-Unis. A l’approche du nuage radioactif en provenance du Japon, des responsables américains du secteur nucléaire affirment «ne pas être inquiets».

18H45: Des hélicoptères et des camions citernes ont tenté de refroidir les réacteurs les plus endommagés de la centrale de Fukushima, en y déversant des tonnes d’eau de mer.
Dans les zones dévastées par le séisme et le tsunami, les recherches se sont poursuivies, dans la neige et le froid. Des milliers de personnes sont portées disparues. Le nombre de morts confirmés a dépassé la barre des 5.000.
De nombreux étrangers quittent Tokyo. Devant la menace d’un accident nucléaire majeur, la plupart des ambassades ont recommandé à leurs ressortissants de s’éloigner de la zone pour se replier vers le sud, dans la région d’Osaka, ou bien de quitter le Japon.

18H40 – « RELATIVEMENT STABLE » – La situation à la centrale de Fukushima 1 paraît « relativement stable » comparé à mercredi, « ce qui est positif », déclare un expert de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). « La situation reste très sérieuse (…) Mais il n’y a pas eu d’aggravation significative depuis hier », déclare Graham Andrew

18H18 – « Pas de danger » – Des responsables américains du secteur nucléaire ont réaffirmé ne pas être inquiets jusqu’ici des niveaux de radioactivité aux Etats-Unis causés par le Japon. « Les bases de la physique et de la science nous disent qu’il ne peut pas y avoir de danger » pour les USA, affirme Greg Jaczko, président de l’Autorité américaine de régulation nucléaire (NRC)

17H21 – « Résultats inquiétants » à Tokyo – Des mesures partielles réalisées par un laboratoire japonais sur la radioactivité donnent des « résultats inquiétants » dans la capitale, s’est alarmée la Commission de Recherche et d’Information indépendantes sur la Radioactivité (Criirad), une association française. Elle note notamment que « que le niveau de radioactivité de l’air a très fortement augmenté sur Tokyo le (mardi) 15 mars, entre 10H00 et 12H00, avec un pic de radioactivité sur les poussières prélevées à 11H00″. A ce moment, l’activité du césium 137 aurait atteint 60 Bq/m3, « soit plus de 10 millions de fois le niveau antérieur aux accidents nucléaires ».

17H07 – Polémique Paris-Bruxelles – Le commissaire européen à l’Energie, Günther Oettinger, a provoqué une polémique avec Paris. « Je pense que le test de résistance que nous voulons mener sur tous les réacteurs nucléaires montrera qu’ils ne satisfont pas tous aux plus hautes normes de sécurité », a-t-il dit sur la chaîne franco-allemande Arte, sans citer de pays. « Je suis surpris et choqué par ces déclarations qui sont de nature à inquiéter nos concitoyens et à jeter le discrédit sur une industrie », a réagi Eric Besson, le ministre français de l’Energie. La France compte le plus grand parc nucléaire d’Europe, avec 58 réacteurs en exploitation.

16H50 – « Robuste » – Pour le FMI, « l’économie du Japon est robuste, la société japonaise est riche, et le gouvernement dispose de toutes les ressources financières pour faire face » aux défis provoqués par le séisme et le tsunami.

16H45 – Pentagone – Le Pentagone autorise les familles des militaires américains et des employés civils du département de la Défense américain basés à Honshu, la principale île du Japon, à quitter le pays. Des milliers de personnes sont susceptibles d’être concernées. Elles peuvent partir sur une base « volontaire » à bord d’avions commerciaux. Quelque 49.000 militaires américains sont basés au Japon, répartis sur des bases sur plusieurs îles ainsi que sur des navires.
16H35 – Déclaration d’Obama – Le président américain annonce qu’il fera une déclaration sur la situation au Japon plus tard dans la journée.
16H34 – Repli – L’ambassade d’Allemagne à Tokyo va déménager à Osaka. Il s’agit d' »une mesure préventive » et « temporaire » liée à la crise nucléaire.
15H46 – De Tokyo à Osaka – L’AFP déménage temporairement à 400 km de la capitale. La direction précise que « les collaborateurs de l’agence, et leurs familles, déménageront demain à Osaka. Ce déménagement temporaire est décidé à titre préventif. Seuls deux journalistes japonais restent, à leur demande, et pour le moment, à Tokyo. L’AFP continuera à couvrir Tokyo grâce à des rotations quotidiennes depuis Osaka ».
15H32 – Appels gratuits – Le géant allemand des télécommunications Deutsche Telekom remboursera à ses clients toutes les communications vers le Japon passées entre le 10 mars et le 9 avril d’un téléphone fixe, d’un portable, mais aussi les SMS et MMS.
15H17 – Protections – « Cent combinaisons NBC (nucléaire, biologique, chimique) et masques de protection du porte-avions George Washington ont été livrés ce matin au gouvernement japonais pour utilisation à la centrale nucléaire de Fukushima », annonce l’armée américaine dans un communiqué.
15H00 – Poursuite des travaux – Les travaux pour rétablir partiellement l’alimentation électrique de la centrale et remettre en service les stations de pompage, vont continuer demain, indique l’Agence de sûreté nucléaire.
14H45 – Premier avion français – Les groupes Areva et EDF ont affrété un avion, qui partira demain, avec à son bord 100 tonnes d’acide borique, une substance empêchant la réaction nucléaire, et du matériel de protection contre la radioactivité.
14H40 – Minute de silence – Une minute de silence en hommage aux victimes japonaises sera observée avant le coup d’envoi des matches de Ligue 1 et de Ligue 2 disputés en fin de semaine.
14H31 – « Motif d’espérance » – Au siège de l’Institut de radioprotection et sûreté nucléaire, près de Paris, la ministre de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet estime que « la situation reste extrêmement inquiétante mais il y a peut-être un motif d’espérance (…). Il se pourrait que des moyens pour accélérer le refroidissement des réacteurs réussissent à être mis en oeuvre dans la journée ».
Désastre
14H11 – Nouvelle réplique – Une journaliste AFP, Susan Stumme, raconte qu’une nouvelle réplique, peu importante, a été ressentie vers 12H58 GMT au bureau de l’agence à Tokyo et par une équipe de reporters à Ichinoseki, dans le nord-est.
14H05 – Mollusques – Les autorités en Extrême-Orient russe ont recours aux garde-côtes et aux mollusques pour mesurer les niveaux de radiation qui, à ce jour, restent dans la norme. « Les mollusques réagissent aux ions de métaux lourds, ce qui signifie qu’on peut avec eux donner l’alerte si le niveau de radiation augmente », explique la société des eaux à Vladivostok.
14H00 – 5.000 MORTS – Six jours après le séisme, le nombre de morts confirmés dépasse les 5.000. Les recherches se poursuivent pour retrouver les milliers de disparus alors que les autorités doivent aussi faire face à l’impatience grandissante des 500.000 personnes sinistrées, qui manquent d’eau potable et de vivres.
13H52 – Hélicoptères – Pour la première fois, quatre hélicoptères de l’armée japonaise ont déversé plusieurs tonnes d’eau de mer sur les réacteurs les plus endommagés, principalement le 3. Cinq camions citernes spéciaux de l’armée sont également entrés en action.
13H46 – « Désastre national » – « Ce qui s’est passé au Japon est un gigantesque désastre national, une catastrophe », déclare à Moscou le président russe Dmitri Medvedev.
13H34 – Nuit tombante – La neige tombe sur la ville côtière de Kesennuma où la température a chuté à -2°C, rapporte Huw Griffith, journaliste AFP. La nuit qui tombe oblige les équipes de secours à interrompre leur travail.
13H20 – Processus « inévitable » – Un responsable de l’institut Kourtchatov de Moscou, principal centre d’études atomiques, estime qu’un processus de fusion semble « inévitable » dans les cinq réacteurs de Fukushima mais ne provoquera « pas de développement catastrophique ».
13H11 – Circulation interdite – Les autoroutes de la zone sinistrée sont fermées à la circulation. Seuls les services de secours et la presse munis de laisser-passer y ont accès rapporte le journaliste de l’AFP Huw Griffith, sur place. Les services de la voierie tentent de réparer les crevasses qui s’étendent le long de la chaussée.
13H04 – Sarkozy au Japon – En déplacement à Aix-en-Provence, Nicolas Sarkozy a annoncé qu’il était prêt à se rendre au Japon à la fin du mois dans le cadre de son déplacement en Asie pour « manifester la solidarité » de la France et des autres pays des G8 et G20.
12H50 – Apport d’eau – « Le seul moyen possible pour stabiliser la situation » à la centrale de Fukushima au Japon est d’apporter de l’eau en quantité suffisante pour refroidir les installations, explique à la presse à Paris l’Autorité de sûreté nucléaire française (ASN).
12H49 – DISTRIBUTION D’IODE AUX FRANCAIS – L’ambassade de France à Tokyo a commencé, « à titre préventif » à distribuer des pastilles d’iode aux Français dont environ 3.000 se trouvent aujourd’hui dans la région de la capitale japonaise.
12H14 – Arrosage du réacteur 3 – Après la tentative avortée du canon à eau de la police, deux camions spéciaux de l’armée ont commencé à arroser le réacteur 3 de la centrale de Fukushima, indique NHK. A la différence des camions de la police, ces véhicules peuvent bombarder d’eau une cible sans que les soldats soient obligés de sortir de la cabine.
11H43 – IMPOSSIBLE D’UTILISER LE CANON A EAU – Les autorités japonaises n’ont pas pu recourir comme prévu à l’utilisation d’un camion citerne équipé d’un canon à eau pour arroser un des réacteurs de Fukushima en raison du niveau élevé des radiations, annonce la télévision publique NHK.
11H18 – Inquiétude – Il y a des places libres à bord du train de nuit Tokyo/Osaka et les passagers ne manifestent aucune panique, malgré l’inquiétude qui se lit sur leur visage, constate la journaliste de l’AFP Susan Stumme.
11H10 – Evacutaion militaire – Environ 250 Français ont été évacués aujourd’hui de Tokyo à Séoul à bord d’un avion de l’armée de l’air, indique l’état-major des armées à Paris.
11H02 – Test – Le « test de résistance » que l’UE va mener sur les réacteurs nucléaires européens montrera que tous ne sont pas à la hauteur des plus hautes normes de sécurité, prédit le commissaire européen en charge de l’Energie, Günther Oettinger.
10H58 – Vols – Londres annonce que des avions effectuant la liaison entre Tokyo et Hong Kong vont être affrêtés pour aider les Britanniques qui le souhaitent à quitter le Japon.
10H55 – Soins – La France est « prête à accueillir » des Japonais qui auraient besoin de recevoir des soins après avoir été irradiés, annonce le ministre de l’Intérieur Claude Guéant. Il ajoute que les Français de retour du Japon seront examinés médicalement.
10H07 – Retour – Les habitants de Miyako ont pu revenir aujourd’hui pour la première fois dans les ruines de leurs maisons pour y retirer des effets personnels. Il y fait un froid glacial et les routes sont recouvertes d’une couche de givre noire, constate la journaliste de l’AFP Olivia Hampton.
09H51 – Coopération massive – Paris a de nouveau proposé au Japon son « offre de coopération massive » en matière nucléaire. Son ambassadeur Philippe Faure explique que la France propose d’envoyer des moyens techniques (pompes, camions-citernes, camions anti-incendie), des engins robotisés commandés à distance par des techniciens, ainsi qu’une aide à la radioprotection (masques à cartouche, moyens de détection, moyens d’analyse).
09H33 – Flambée – Le gouvernement japonais accuse les spéculateurs de provoquer une flambée historique du yen, qui risque d’aggraver les difficultés des firmes exportatrices nippones.
09H29 – Dans le dos – « La vague était dans mon dos et ça circulait mal: c’est pourquoi je suis sortie de la voiture et me suis mise à courir », raconte une habitante du port de pêche d’Ofunato qui conduisait sa voiture lorsque le tsunami a déferlé.
09H22 – Informations – La Chine espère que le Japon va fournir des informations « oppportunes et précises » sur ses réacteurs nucléaires, déclare un porte-parole du ministère des Affaires étrangères interrogé sur les accidents en chaîne à la centrale de Fukushima et les risques de radioactivité.
09H10 – Avion français – Un premier avion transportant du matériel et 95 tonnes de bore, un agent chimique permettant de retarder le processus de fusion nucléaire qui menace des réacteurs de la centrale de Fukushima, va partir ce matin, annonce Eric Besson.
09H00 – Accueil – Les équipes de secouristes et les journalistes étrangers sont chaleureusement accueillis par les employés d’une station-service qui leur offrent de la soupe et les remercient pour leur aide, alors qu’ils se rendent dans le nord-est du pays.
08H53 – Neige – La neige qui continue à tomber et les températures qui ont chuté dans la nuit en-dessous de zéro compliquent la tâche des sauveteurs, contaste le journaliste AFP, Giles Hewitt , sur la route au nord de Sendai. Des chasse-neige tentent de déblayer les routes et les automobilistes mettent des chaînes aux pneus.
08H40 – « Advienne que pourra » – Hideo Chiba, 70 ans, trouve encore la force de sourire en s’attaquant gaillardement à nettoyer sa boulangerie détruite par le tsunami qui a ravagé sa ville, Kesennuma. « Advienne que pourra », dit-il plein d’énergie les joues rougies par le froid et l’effort après des heures à déblayer les gravas.
08H34 – Avertissement – Une partie du Japon risque une coupure d’électricité à grande échelle si la consommation n’est pas réduite, la production étant amoindrie du fait des dégâts causés aux centrales nucléaires par le séisme, avertit le ministre de l’Industrie, Banri Kaieda.

AFP_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires