EN DIRECT: Libye, la coalition se prépare à attaquer la logistique de...

EN DIRECT: Libye, la coalition se prépare à attaquer la logistique de Kadhafi

188
0
PARTAGER

21h47. Dégâts côté Kadhafi. Une base de la marine libyenne située à 10 km à l’est de Tripoli a été touchée par des bombardements lundi soir, selon des témoins qui ont vu des flammes s’échapper de la base.

21h32. Suite des combats dans la capitale. Une nouvelle explosion vient d’avoir lieu à Tripoli, selon des témoignages recueillis par Reuters, qui font également état de tirs de défense anti-aérienne.

21h21.ONU. Le Conseil de sécurité de l’ONU tiendra jeudi une réunion à la demande de la Libye, indique lundi un diplomate des Nations unies, qui dénonce une «agression franco-américano-britannique».

21h11. Info ou intox ? La ville de Misrata aurait été «libérée» il y a trois jours, selon un porte-parole du gouvernement libyen, ajoutant que les forces du régime continuent à y rechercher des «éléments terroristes».

20h54. La France détruit un blindé pro-Kadhafi. L’aviation française a détruit lundi un blindé des forces pro-Kadhafi à une centaine de kilomètres au sud de Benghazi (est de la Libye), selon l’état-major des armées, cité par l’AFP. Selon le colonel Thierry Burkhard, porte-parole de l’état-major, cette attaque n’a «fait aucune victime civile».

20h43. Tripoli. La télévision libyenne rapporte de nouvelles attaques par l’«ennemi croisé» sur plusieurs sites à Tripoli.

20h40. Kadhafi visé. La coalition internationale a bombardé la ville de Sebha (750 km au sud de Tripoli), fief de la tribu de Guededfa du colonel Mouammar Kadhafi, selon un porte-parole du gouvernement Kadhafi. Moussa Ibrahim a précisé que les raids de la coalition ont touché lundi un petit port de pêche à 27 km à l’ouest de Tripoli et que ces attaques auraient fait de «nombreuses victimes» parmi les civils.

20h30. Berlusconi préfère l’OTAN. Le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi demande que l’Otan prenne en main le commandement des opérations de la coalition internationale en Libye. «Nous souhaitons que le commandement des opérations passe à l’Otan et qu’il y ait une coordination différente de celle qui existe actuellement», a-t-il dit, selon des agences italiennes.

20h09. Bombardements. Des explosions et des tirs de défense anti-aérienne sont entendus près de la résidence de Mouammar Kadhafi.

20h05. Position anglaise. Le Premier ministre David Cameron évoque «le moment venu un transfert à l’Otan» de l’offensive de la coalition en Libye, lors d’une intervention devant les députés.

19h52. Déplacement présidentiel. Selon des informations exclusives du Parisien, Nicolas Sarkozy accompagné de Gérard Longuet, ministre de la défense, se rendra mardi matin sur la base de Solenzara (Haute-Corse), d’où décollent une partie des avions de chasse français engagés dans l’opération de la coalition en Libye.

19h46. Déclarations de Barack Obama. Le président américain est clair : «La position américaine est que Kadhafi doit partir», tout en précisant que les Etats-Unis s’en tiendront au mandat de la résolution 1973, qui interdit, notamment, toute intervention sur le sol libyen. L’Otan «jouera un rôle» dans la nouvelle phase militaire, précise-t-il.

19h38. Des détails sur Misrata. Selon le porte-parole des rebelles, qui a annoncé plus tôt qu’au moins 40 personnes avaient été tuées et plus de 300 blessés à Misrata, les forces de Kadhafi auraient déployé des snipers et trois chars, tirant sur des manifestants. La télévision d’Etat a pour sa part annoncé que la ville avait été «purgée» des rebelles.

19h26. Un rebelle en France. Un responsable de la rébellion libyenne a été reçu ce lundi au ministère français des Affaires étrangères. «Nous sommes venus exprimer nos remerciements au nom du Conseil national de transition (CNT) et du peuple libyen pour la décision courageuse prise par le président Nicolas Sarkozy et le gouvernement français», explique Ali Zeidan, chargé de mission du CNT.

19h16. Kadhafi et les Etats-Unis. Le départ du pouvoir de Mouammar Kadhafi «demeure le but ultime» des Etats-Unis, réaffirme le département d’Etat, après trois jours de frappes militaires en Libye. Mais selon Robert Gates, secrétaire à la Défense américain, essayer de tuer Mouammar Kadhafi serait une erreur, rapporte Reuters.

19h12. Désaccords au sein de la coalition. L’orage qui menaçait depuis des jours au sein de l’Otan a fini par éclater ce lundi, la France refusant que l’alliance remplace la coalition internationale en Libye et la Turquie rejetant l’idée de lui donner carte blanche pour imposer une zone d’exclusion aérienne. Au cours d’une réunion, les ambassadeurs d’une majorité des 28 pays membres ont confirmé leur souhait que l’alliance relaie au plus tôt la coalition qui a lancé la campagne de bombardements samedi, selon les diplomates. Mais Paris, bien qu’isolé, répète que si l’Otan dirige l’intervention, les pays arabes ne voudront pas s’y rallier et, pire, finiront par la dénoncer.

19h02. Violences à Misrata. Au moins 40 personnes sont mortes ce lundi et plus de 300 blessées par des tirs des forces fidèles à Mouammar Kadhafi à Misrata, à l’est de Tripoli, selon un porte-parole des rebelles et une source médicale dans la ville. La BBC fait état d’un témoignage qui assure que l’hôpital  est plein à craquer. «La ville est encerclée par les troupes de Kadhafi. La situation est très mauvaise. Il n’y a ni électricité, ni eau.»

18h57. Obama critiqué. Plusieurs membres du Congrès américain expriment leurs critiques envers l’administration Obama concernant les frappes américaines en Libye, craignant le début d’un conflit interminable et de possibles représailles libyennes. A sa gauche ou à sa droite, le président Obama a notamment été attaqué parce qu’il n’a pas fait voter le Congrès, seul à être habilité à déclarer la guerre par la Constitution américaine.

18h52. L’Italie exige l’Otan. Le chef de la diplomatie italienne, Franco Frattini plaide à Bruxelles pour que l’Otan prenne le commandement de l’opération militaire en Libye faute de quoi, a-t-il laissé entendre, Rome pourrait ne plus autoriser l’usage des bases aériennes italiennes.

18h41. Affrontements. Un journaliste de la BBC, qui se dirige en voiture de Benghazi à Ajdabiya, raconte que les forces pro-Kadhafi continuent d’attaquer les rebelles pour reprendre les positions perdues, en dépit de leur demande de cessez-le-feu auprès de l’ONU.

18h34. Engagement canadien. Six avions canadiens ont effectué des missions au-dessus du littoral libyen, ce lundi, mais ils n’ont mené aucun raid contre des objectifs militaires, selon le ministère canadien de la Défense.

18h25. Libération. Les quatre journalistes du New York Times libérés lundi après avoir été arrêtés en Libye par les forces fidèles au régime Kadhafi sont arrivés en Tunisie sains et saufs, annonce la direction du journal.

18h11. Le point sur l’engagement français en Libye. Une vingtaine d’appareils de l’armée de l’air française sont intervenus ce lundi au-dessus de la Libye, détaille le porte parole de l’état-major français lors d’une conférence de presse. Ils n’ont cependant pas effectué de frappes à ce stade dans la journée. Depuis le début de l’intervention, les appareils français ont réalisé 55 missions, soit 400 heures de vol, depuis le début de l’opération en Libye, a annoncé lundi l’état-major des armées françaises lors d’une conférence de presse à Paris.

17h58. En attente. Les six F16 norvégiens dépêchés lundi en Méditerranée pour participer à l’opération militaire en Libye n’entameront pas leur mission tant que la question du commandement n’aura pas été clarifiée, annonce la ministre norvégienne de la Défense. Pour l’instant, la gestion est coordonnée par la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis. Un commandement unique est en gestation…

17h53. Combats. Les troupes de Mouammar Kadhafi bombardent la ville de Zintan, dans l’ouest de la Libye, depuis plusieurs, selon Al Jazeera.

17h42. Armée française. Les avions de chasse embarqués sur le porte-avions Charles-de-Gaulle seront «en mesure» d’entamer ses opérations dès mardi, assure l’état-major français.

17h36. Plus d’informations sur la situation à Misrata, où les forces de Kadhafi auraient fait 11 morts. Les pro- Kadhafi «ont rassemblé sous la menace quelques 500 personnes à l’extérieur de la ville et les ont emmenées dans le centre de Misrata pour manifester en soutien à Kadhafi», explique un porte-parole des rebelles, cité par l’AFP. Une contre-manifestation «à laquelle ont participé des milliers d’habitants de la ville est intervenue». Selon lui, des snipers juchés sur les toits et un char «ont alors tiré sur les manifestants». «Il y a eu des dizaines de morts et de blessés, nous avons dénombré onze morts pour le moment», a-t-il ajouté.
Il a affirmé que les forces de Kadhafi n’ont pas réussi à reconquérir la ville mais «ont pris position dans la rue principale où elles ont déployé trois chars ainsi que des snipers sur les toits».

17h30. Où est Kadhafi? Les militaires américains disposent de peu d’informations sur l’endroit où se trouve le colonel Kadhafi, après que le complexe où il réside a été la cible de frappes aériennes de la coalition, déclare le général Carter Ham, un haut gradé américain,

17h20. Pas de soutien à l’opposition. Les forces américaines s’en tiennent à des objectifs purement militaires en Libye et n’ont pas pour mission de soutenir une offensive terrestre de l’insurrection, assure le général américain Carter Ham, commandant des forces américaines pour l’Afrique.

17h03. Pas de négociation. La BBC rapporte les propos d’un haut responsable du Conseil national libyen (CNL), qui exclut toute négociation avec Mouammar Kadhafi pour sortir du conflit. «Nous sommes engagés dans une guerre d’usure à laquelle nous a contraint le dictateur», assure Abed al Hafiz Ghoga lors d’une conférence de presse à Benghazi.

16h58. Rôle limité. Un responsable d’Abou Dhabi précise que le rôle des Emirats en Libye se limite «à l’aide humanitaire», après des informations faisant état d’une éventuelle participation des Emirats aux opérations aériennes dans ce pays.

16h49. Offensive de Kadhafi. Au moins onze personnes ont été tuées ce lundi et des dizaines d’autres blessées par des tirs des forces fidèles au dirigeant libyen Mouammar Kadhafi à Misrata à l’est de Tripoli, affirme un porte-parole des rebelles dans la ville.

16h36.  La Belgique à l’attaque. Les F16 belges ont effectué leur première intervention, annonce un ministre.

16h32. Intermède football. Le match de qualification à la Coupe d’Afrique des Nations, qui devait opposer la Libye aux Iles Comores dimanche à Tripoli, se jouera à Bamako en raison du conflit dans lequel est plongé la Libye, selon la Confédération africaine de football (CAF).

16h26. Union internationale. En visite au siège de la Ligue Arabe, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon estime que la communauté internationale doit parler d’une seule voix sur la Libye, après des critiques, depuis minimisées par son chef Amr Moussa, émises par l’organisation sur les frappes aériennes,.

16h23. Le point sur les combats. Selon Al Jazeera, les insurgés affirment que les troupes pro-Kadhafi utiliseraient des civils à Misrata pour s’en servir comme bouclier humain. Selon Reuters, qui cite un habitant de la même ville, le régime libyen aurait ouvert le feu sur la foule, faisant neuf morts. A Ajdabiya, les insurgés auraient repris le contrôle de l’entrée est de la ville, affirme encore la chaîne qatarie.

16h17. Volet humanitaire. L’Union européenne se dit prête à sécuriser une opération humanitaire en Libye avec des moyens militaires si l’ONU le demande, selon un communiqué publié à l’occasion d’une réunion des ministres européens des Affaires étrangères.

16h08. Renforts en vue. Les six F16 promis par la Norvège à l’opération au-dessus de la Libye décollent de la base de Bodoe (nord de la Norvège) et mettent le cap vers la Méditerranée, selon des images diffusées par la télévision norvégienne

16h03. Témoignage. Mohamed, un rebelle présent à Benghazi, raconte sa version des faits sur le site de la BBC : «Les troupes de Kadhafi sont à la périphérie de la ville et avancent vers le centre-ville. Nous n’avons pas d’eau et la plupart des villes sont sans électricité. La campagne de bombardement est un soulagement, nous sommes reconnaissants envers la communauté internationale. Mais nous pensons que le changement de régime devrait être sur leur agenda…»

15h54. Opposition à l’intervention. L’Equateur condamne «l’intervention militaire étrangère» en Libye, appelant à une «médiation» pour éviter un «bain de sang», selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

15h50. Bisbille russe. Dmitri Medvedev, le président russe, estime que l’emploi du terme «croisade» par son premier ministre Vladimir Poutine à propos de la résolution sur la Libye est inacceptable.

15h38. La France satisfaite. L’intervention militaire de la coalition internationale en Libye est jusqu’ici un «succès» car elle permet d’éviter «un bain de sang» des civils à Benghazi, fief des rebelles, se félicite Alain Juppé, ministre français des Affaires étrangères. L’Otan est «disposée à venir en soutien» de l’intervention de la coalition internationale en Libye dans «quelques jours», précise-t-il.

15h31. Merkel n’oublie pas son parlement. La chancelière allemande explique attendre que le parlement approuve cette semaine la participation d’équipages allemands aux missions des avions radar AWACS en Afghanistan pour soulager ses alliés en Libye.

15h26. La retenue sud-africaine. Le président sud-africain Jacob Zuma assure que l’Afrique du Sud ne soutient pas la «doctrine d’un changement de régime» en Libye et appelle les pays étrangers à la modération pour faire respecter la zone d’exclusion aérienne.

15h19. L’Iran accuse. Le régime iranien «condamne l’intervention militaire en Libye» des pays occidentaux qui cherchent «à mettre la main sur le pétrole», déclare le guide suprême l’ayatollah Ali Khamenei, tout en affirmant que Téhéran soutient la révolte en Libye.

15h16. Exigence turque. La Turquie veut des clarifications sur les plans de l’Otan en Libye et juge que la manière dont la coalition a été constituée pour attaquer ce pays n’est pas conforme aux normes internationales, avance son ministre des Affaires étrangères.

15h10. Les Espagnols dans le ciel libyen. Deux chasseurs-bombardiers espagnols F-18 ont décollé lundi de la base italienne de Decimomannu, en Sardaigne, pour effectuer leur première mission destinée à faire respecter la zone d’exclusion aérienne en Libye, annonce le gouvernement espagnol.

15h01. Réunion à huis clos. Le Conseil de sécurité de l’ONU tiendra une réunion à huis clos sur la Libye ce lundi, indique un diplomate sous couvert de l’anonymat. Cette annonce intervient alors que la Russie a critiqué la résolution adoptée jeudi et l’Allemagne a refusé de participer aux opérations militaires. La Russie et l’Allemagne, toutes deux membres du Conseil, se sont abstenues lors du vote.

14h43. Explications de texte. Le chef de la Ligue arabe, Amr Moussa, qui a critiqué dimanche les bombardements de la coalition sur la Libye en estimant qu’ils s’écartaient de la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU, affirme que ses propos ont été «mal interprétés». «Nous sommes engagés envers la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l’ONU, nous n’avons pas d’objection à cette décision, surtout qu’elle n’appelle pas à une invasion du territoire libyen», assure-t-il.

14h31. Tripoli accuse la coalition et les rebelles de violer le cessez-le-feu. Le régime libyen accuse la coalition internationale et les rebelles de violer un cessez-le-feu annoncé à nouveau dimanche soir par les forces militaires du colonel Mouammar Kadhafi, selon des sources au ministère de la Défense citées par l’agence officielle Jana. «Les bombes et les missiles des agresseurs ont tué des dizaines de civils, au moment où la Libye respecte un cessez-le-feu total», déclarent ces sources.

14h23. Les forces du régime pilonnent la région de Zenten. Les forces gouvernementales libyennes pilonnent depuis trois jours la région d’Al-Jabal Al-Gharbi (sud-ouest de Tripoli), en particulier les villes de Zenten et Yefren sous contrôle de la rébellion, a-t-on appris lundi auprès d’habitants de la région. «Les forces de Kadhafi nous bombardent de loin avec des missiles Grad. Ca dure depuis trois jours. Les raids sont très intensifs», déclare un habitant de Zenten, à 145 km au sud-ouest de la capitale, joint par téléphone. «Les batailles étaient très violentes. Les rebelles ont pu repousser l’offensive et ont empêché une avancée d’un bataillon du régime vers la ville» située en hauteur dans cette région montagneuse, ajoute-t-il.

14h15. Les britanniques excluent que la coalition prenne Kadhafi pour cible. Le chef d’état-major de l’armée britannique, le général David Richards, exclut que les forces de la coalition prennent directement pour cible le colonel Kadhafi en Libye, contrairement à ce qu’avaient pu laisser entendre deux ministres, dont celui de la Défense. Interrogé sur ce sujet par la BBC, le chef d’état-major a répondu: «Absolument pas. Ce n’est pas autorisé par la résolution de l’ONU et je ne veux pas en discuter plus».

14h08. La résolution de l’ONU rappelle «les croisades» selon Poutine. Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a vivement critiqué lundi la résolution de l’ONU autorisant le recours à la force en Libye, qui ressemble selon lui à un «appel aux croisades» et témoigne d’une tendance forte des Etats-Unis à recourir à la force contre des pays tiers.

13h30. Les quatre journalistes du New York Times arrêtés en Libye par les forces fidèles au régime Kadhafi sont libres et ont été remis à l’ambassade de Turquie à Tripoli.

13h29. Six à huit avions de combat Gripen sont disponibles si la Suède décide de participer à la coalition internationale contre la Libye, annonce l’état-major suédois.
La Suède soutient la résolution de l’ONU sur la Libye mais attend une éventuelle demande de l’Otan pour décider si elle enverra ou non une contribution militaire.

13h11. Le Premier ministre russe Vladimir Poutine dénonce l’usage de la force contre des pays tiers qui devient selon lui une tendance forte des Etats-Unis, rapportent les agences russes. Le leader russe éétait interrogé sur l’attaque de la coalition en Libye.

13h05 : L’UE adopte de nouvelles sanctions financières contre la Libye. Les ministres européens des Affaires étrangères ont entériné lundi de nouvelles sanctions contre des entités financières libyennes et des membres du gouvernement du pays, ont indiqué à l’AFP des sources diplomatiques.

12h30 : Des responsables de la rébellion libyenne reçus lundi au Quai d’Orsay. Comme l’annonçait en exclusivité lundi le Parisien, des responsables de la rébellion libyenne vont être reçus lundi au Quai d’Orsay, alors que la France participe depuis trois jours à des frappes aériennes visant les troupes du régime du colonel Mouammar Kadhafi, a annoncé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

12h05 : l’Inde veut l’arrêt des raids aériens. Le ministre indien des Affaires étrangères, S.M Krishna, appelle à la fin des raids aériens sur la Libye. Il estime que les attaques risquent de toucher plus de « civils innocents, de citoyens étrangers et de missions diplomatiques ».

11h59 : Ne pas sous-estimer le soutien de la Ligue arabe. Le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, s’est entretenu avec le dirigeant de la Ligue arabe, Amr Moussa :  «Je lui ai dit que je serais ennuyé si ses propos étaient interprétés dans le monde comme une critique de ce que nous (la coalition) avions fait, mais il a déclaré que ce n’était pas du tout son intention», a expliqué M. Hague. «Bien sûr, il a exprimé sa préoccupation, comme nous l’avons tous fait, sur les éventuelles victimes civiles. Mais «il a continué à soutenir la résolution de l’ONU et son application», a-t-il ajouté.

11H58 – « Concentrer » Nicolas Sarkozy veut se « concentrer sur le suivi de la situation en Libye »: il n’assistera pas au congrès de l’UEFA demain à Paris et reporte son déplacement prévu dans la foulée à Versailles

11H57 – « Plus de frappes » – « Nous demandons plus de frappes aériennes. Nous voulons qu’ils bombardent ses aéroports et ses chars », déclare Salman Maghrabi, un combattant rebelle, à quelques kilomètres d’Ajdabiya

11H35 – L’INDE APPELLE A LA FIN DES RAIDS AERIENS

11H15 – Soutien – Malgré ses critiques sur les bombardements, William Hague pense qu' »Il ne faut pas sous-estimer la force du soutien » de la Ligue Arabe « La déclaration qu’ils ont faite la semaine dernière pour appeler à la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne et à la protection des civils était sans précédent ».

11H00 – Pris pour cible – Le chef de la diplomatie britannique, William Hague, laisse entendre que le colonel Kadhafi pourrait être pris pour cible par les frappes internationales

10H50 – BAN KI-MOON ASSAILLI – Ban ki-Moon s’est trouvé encerclé par une cinquantaine de partisans de Kadhafi, place Tahrir au Caire. Il a dû quitter les lieux pour se réfugier au siège de la Ligue arabe, sous la protection de policiers et soldats

10H43 – « Trop mise en avant » – Le ministre turc de la Défense, Vecdi Gönül, ne comprend pas que la France se comporte comme si elle assumait le leadership des opérations militaires. « Il nous est difficile de comprendre le fait que la France se soit trop mise en avant dans ces opérations »

10H35 – REPRISE DES OPERATIONS FRANCAISES – Les opérations aériennes françaises ont repris au-dessus de la Libye, indique le porte-parole de l’état-major, le colonel Thierry Burkhard.
Reprise des opérations aériennes

10H25 – Pas de « guerre » – L’Italie refuse que la coalition mène « une guerre » contre la Libye et veut vérifier la conformité des premiers bombardements avec la résolution de l’ONU.
10H20 – Une seule voix – Ban Ki-moon déclare à la Ligue arabe que la communauté internationale doit parler d’une seule voix, après les critiques de l’organisation panarabe sur les frappes de la coalition.
10H13 – Communications coupées – Des centaines de rebelles se rassemblent à quelques kilomètres d’Ajdabiya, où toutes les communications ainsi que l’alimentation en eau sont coupées. Une épaisse fumée noire s’élève au-dessus d’un bâtiment de la ville.
10H10 – Recul des pro-Kadhafi – Les forces du colonel Kadhafi, qui ont attaqué Benghazi samedi matin, sont en train de reculer jusqu’à Ajdabiya, à 160 km au sud, selon des journalistes de l’AFP. Des dizaines de chars détruits par des frappes aériennes gisent le long de la route.
09H57 – Relais de l’Otan – Le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères Jean Asselborn, plaide pour que l’Otan, plutôt que la coalition, prenne rapidement en main la coordination de l’intervention militaire internationale.
Avertissement
09H40 – Berlin conforté – L’Allemagne se sent confortée dans ses fortes réserves à l’égard des opérations militaires, face aux critiques de la Ligue arabe, affirme Guido Westerwelle, chef de la diplomatie. « Lorsque nous entendons ce que la Ligue arabe a dit hier, malheureusement nous constatons que nous avions des raisons d’être préoccupés. »
09H20 – « AVERTISSEMENT » – La guerre en Libye et les révoltes en Egypte et en Tunisie doivent être prises comme un avertissement par les régimes autoritaires arabes qui continuent à donner l’ordre de tirer sur des manifestants, indique Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU. « La communauté internationale (…) a la responsabilité d’aider ces gens, pour que les dirigeants puissent entendre de manière claire et sincère la voix des peuples et leurs aspirations ».
09H15 – Pas d’élimination de Kadhafi – Le porte-parole du ministère français de la Défense, Laurent Teisseire, affirme que l’objectif de la coalition internationale est d’appliquer la résolution de l’ONU, qui « ni de près ni de loin » n’envisage l’élimination du colonel Kadhafi.
09H00 – Nouvelle mission – Trois chasseurs F-16 danois ont à nouveau participé aux opérations de la coalition dans la nuit, sous commandement américain.
09H55 – Application – François Baroin, le porte-parole du gouvernement français, estime que la coalition internationale est « pleinement dans l’application de la résolution 1973″ de l’ONU depuis le début des opérations aériennes.
08H45 – Abandon – les forces aériennes britanniques ont renoncé dans la nuit à mener une de leurs opérations en raison de la présence de civils dans le périmètre visé, a annoncé le ministère français de la Défense.
08H42 – Bâtiment détruit – Dans la nuit, un missile a détruit un bâtiment administratif à l’intérieur du complexe résidentiel du colonel Kadhafi dans le sud de Tripoli. Selon un responsable militaire de la coalition, il abritait un centre « de commandement et de contrôle » des forces gouvernementales.

AFP_____________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires