En Inde, le Premier ministre lance une offensive contre les antinucléaires

En Inde, le Premier ministre lance une offensive contre les antinucléaires

308
0
PARTAGER

C’est le Premier ministre Manmohan Singh en personne qui a lancé l’offensive contre les militants antinucléaire, en accusant trois ONG, d’origine américaine, d’empêcher l’Inde de développer ses propres ressources énergétiques. Puis, ce mardi matin, un Allemand a été expulsé pour sa participation aux protestations. Et enfin, le ministère de l’Intérieur a déposé plainte contre quatre ONG pour avoir utilisé illégalement des millions de dollars de fonds étrangers. Monsieur Pushparayan est l’un des leaders du People’s Movement Against Nuclear Energy (PMANE) dont le coordinateur est visé personnellement.

« Ces accusations ne sont pas fondées, car nous ne recevons aucun fonds de l’étranger pour ces manifestations, affirme le militant. Nous nous finançons grâce à des collectes auprès de fermiers, de pêcheurs ou d’autres villageois. Depuis des mois, le gouvernement refuse de répondre à nos requêtes sur la sécurité de la centrale. Et maintenant il cherche à faire diversion, en propageant la rumeur que nous agissons dans un but antipatriotique. »

Ce mouvement de protestation a pris de l’ampleur au lendemain de l’accident de Fukushima, et les associations demandent à voir les détails du contrat signé avec la Russie, concernant la sécurité et la responsabilité en cas d’accident. Ce que le gouvernement leur refuse. La centrale nucléaire de Koodamkulam devrait devenir la plus grande du pays, avec une production de 2GW d’électricité.

 

rfi.fr_______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires