PARTAGER

Les monarchies du Golfe n’ont pas attendu la position et les propos hostiles au Maroc de la part du secrétaire général des Nations-Unies pour exprimer de manière concrète leur solidarité avec la position de Rabat dans le dossier du conflit du Sahara. Ainsi, outre leur soutien diplomatique inconditionnel devant les instances internationales, ces pays comptent venir investir dans de nombreux projets dans les provinces du Sud, preuve de la souveraineté marocaine dans ces régions et preuve de leur confiance dans la stabilité et le développement de ces territoires, foyers de richesses naturelles.

Si Qatar, Bahrein et le Koweit sont dans les starting-blocks, c’est incontestablement l’Arabie Saoudite qui met les bouchées doubles pour amener ses gros investisseurs potentiels à venir au Sahara marocain qu’elle compare à un nouvel Eldorado. L’ambassadeur de ce pays à Rabat vient de confirmer du reste la visite prochaine de nombreuses délégations d’opérateurs économiques saoudiens dans les prochaines semaines à travers les provinces sahariennes pour constater de viser les nombreuses opportunités offertes et des encouragements décidés par le gouvernement marocain dans un cadre incitatif.

Cette nouvelle donne induite par ce soutien économique et diplomatique des monarchies du Golfe en faveur du Maroc dans la défense de son intégrité territoriale devrait constituer pour lui une consolation de taille au moment où le secrétaire général de l’Onu vient de lui assener, par surprise, un coup dangereux.

Par Jalil Nouri

Commentaires