En Ukraine, Ioulia Timochenko n’en a pas fini avec la justice

En Ukraine, Ioulia Timochenko n’en a pas fini avec la justice

163
0
PARTAGER

Ioulia Timochenko n’en a pas fini avec la justice de son pays. Elle a été condamnée en octobre à sept ans de prison pour avoir, alors qu’elle était Premier ministre, conclu des accords gaziers avec la Russie prétendument au détriment de son pays, elle fait l’objet d’une série d’enquêtes judiciaires pour détournement de fonds, ou évasion fiscale.

Et voilà que se dessine contre elle une accusation plus ou moins directe de meurtre, en 1996. Celle qui allait devenir la blonde égérie de la Révolution orange était à l’époque partenaire en affaires de Pavlo Lazarenko, autre ex-Premier ministre, et selon le procureur qui les incrimine, leurs sociétés communes auraient payé des tueurs pour éliminer un député gênant.

Des accusations graves qui cependant tournent court puisqu’il faudrait pouvoir interroger Pavlo Lazarenko, aujourd’hui détenu aux Etats-Unis pour blanchiment d’argent. Cette nouvelle charge montre en tout cas que le courroux qu’a inspiré à l’Union européenne le procès d’octobre -Bruxelles étant convaincue qu’il s’agissait de représailles politiques de la part de l’actuel président Victor Ianoukovitch- n’a pas eu d’effet sur la détermination de Kiev qui, loin de venir à résipiscence, intensifie son offensive contre l’ancienne dirigeante, laquelle serait en outre privée de soins dans sa prison, à en croire son avocat.

rfi________________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires