PARTAGER
Les dépouilles des deux enfants en bas age décédés la semaine dernière à Marrakech sont encore dans les esprits qu’un nouveau drame du même genre mais avec un bilan plus lourd vient de se produire dans la ville au  quartier « Hamra ». Le mur du plafond s’est violemment abattu, en pleine nuit, sur le salon de la demeure dans lequel dormaient le père de famille et ses deux filles alors que le reste des membres dormaient dans une autre pièce et s’en sont sortis indemnes par miracle.
Car, seul ce mur s’est effondré pour des raisons non encore élucidées mais tout porte à croire que la construction était non conforme aux règles en vigueur et avec, comme à chaque fois, des autorisations de complaisance délivrées par les services des communes en raison de la corruption qui y sévit.
Les trois morts d’aujourd’hui viennent s’ajouter également au lourd bilan de l’effondrement d’un immeuble au quartier « Sbata » à Casablanca, lui aussi encore dans les mémoires plusieurs semaines après les faits.
A Marrakech, une nouvelle enquête est ouverte après ce drame, sa particularité réside dans le fait que l’opinion publique en connait déjà le contenu et les résultats.

Commentaires