ENCORE UN SCANDALE POUR UN MINISTRE DU MOUVEMENT POPULAIRE A PEINE NOMMÉ

ENCORE UN SCANDALE POUR UN MINISTRE DU MOUVEMENT POPULAIRE A PEINE NOMMÉ

1289
0
PARTAGER

C’est à croire que le parti du Mouvement Populaire ne peut exister au
sein d’un gouvernement sans provoquer des scandales en liaison avec la
mauvaise gouvernance.

Après avoir été à l’origine d’un léger remaniement ministériel tout
récement suite à des tempêtes créées par deux de ses ministres, Mohammed
Ouzzine et Abdeladim El Guerrouj, cette formation politique vient de
voir le ministre choisi pour remplacer ce dernier faire les choux gras
de la presse pour un acte de favoritisme et de clientélisme qui semble
de mauvaise augure pour la suite de son mandat. Khalid Barjaoui, c’est
son nom, en charge de la formation professionnelle, est à l’origine de
la nomination dès son arrivée, d’un proche du numéro 1 de son parti,
Mohand Laenser qui est pour beaucoup dans sa place actuelle, pour un poste
de responsabilité en violant toutes les procédures en vigueur et les
règlements qui imposent un concours pour ce poste. Les autres
postulants éliminés de la course en toute injustice ont lancé une
campagne de résistance contre ce ministre qui a vu son nom cité dans
la presse et dans le milieu universitaire pour une autre affaire de
favoritisme.

Avant qu’il ne devienne membre de ce gouvernement, Khalid Barjaoui qui
était doyen de la faculté de droit de rabat, avait pris l’initiative
avant son départ; d’organiser une cérémonie d’hommage à la dame de fer
de son parti Assali, au sein de cette faculté alors qu’aucun lien ne
la lie à cet établissement ni à ceux qui y enseignent.

Quand on sait que c’est elle qui fait et défait les ministres du
Mouvement Populaire on comprend pourquoi l’ex doyen a tenu à la
remercier par anticipation pour l’avoir « pistonné » afin qu’il devienne
ministre alors qu’il avait rompu ses liens avec le parti pendant une
longue période.

Commentaires