PARTAGER

Après le mystère de l’élève disparue depuis plusieurs semaines du collège Elbilia, une nouvelle affaire d’enlèvement surgit de nouveau pour installer l’angoisse parmi les familles de Casablanca. Il s’agit de celui de la jeune Wissal âgée de 12 ans qui a été vue pour la dernière fois, en conversation avec un homme adossé à une voiture à quelques mètres seulement du domicile familial situé au quartier périphérique de Sidi Othmane.

La fillette était sortie acheter du lait quand elle a brusquement disparu de la circulation plongeant son quartier dans l’émoi et la désolation et ses parents dans le désespoir.

Un désespoir encore plus grands si l’on sait qu’ils ont tenté de joindre leur enfant sur son téléphone dont ils ont obtenu quelques phrases en larmes, le temps de pouvoir localiser par GPS son lieu de détention. Peine perdue, les ravisseurs avaient réussi à changer d’adresse et depuis, tout contact avec la prisonnière a été rompue, son téléphone ayant été confisqué.

Les enquêteurs ne cessent de déployer tous les efforts pour retrouver la trace de Wissal afin de lui éviter les affres d’un enlèvement qui semble avoir été préparé dans les moindres détails avant de passer à l’action.

Reste la question de savoir pourquoi plusieurs heures après les faits, les auteurs du rapt ne s’étaient toujours pas manifestés et laissant Wissal avec son téléphone et pourquoi ne pas avoir profité aussitôt de l’appareil et du contact avec les parents, pour demander une rançon. A condition que la rançon soit, bien entendu, leur motivation.

Commentaires